PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP0244541 24.01.1991
EP-Veröffentlichungsnummer 0244541
Titel Verfahren zum Aufstellen eines rohrförmigen Teils und Werkzeug zur Durchführung des Verfahrens.
Anmelder Thevenin, Patrick D.;
Gissinger, Bernard C.;
Thevenin, Stephane J., Montherme, FR
Erfinder Thevenin, Patrick D.;
Gissinger, Bernard C.;
Thevenin, Stephane J., Montherme, FR
Vertreter Brose, D., Dipl.-Ing.Dipl.-Wirtsch.-Ing., Pat.-Anw., 8023 Pullach
DE-Aktenzeichen 3676196
Vertragsstaaten AT, BE, CH, DE, FR, GB, IT, LI, LU, NL
Sprache des Dokument Fr
EP-Anmeldetag 06.05.1986
EP-Aktenzeichen 864009816
EP-Offenlegungsdatum 11.11.1987
EP date of grant 12.12.1990
Veröffentlichungstag im Patentblatt 24.01.1991
IPC-Hauptklasse A01G 17/04

Beschreibung[fr]

L'invention concerne un procédé de mise en place, dans un milieu naturel ou non, tel que la terre, le sable, le ciment et autres milieux analogues, d'éléments tubulaires, fermés ou ouverts, ne possédant pas par eux-mêmes la résistance au flambage nécessaire pour permettre que leur introduction dans le milieu considéré puisse se réaliser facilement par un effort appliqué à l'extrémité opposée à celle qui est introduite dans le milieu.

L'invention est plus particulièrement, mais non exclusivement, applicable à la pose de tuteurs temporaires pour vignobles.

Dans les vignes jeunes, il faut attendre parfois plusieurs années avant de pouvoir utiliser les dispositifs de palissage classiques, tant que la vigne n'a pas atteint une taille suffisante.

Pendant sa période de croissance, la jeune vigne est très fragile et l'on renforce habituellement les sarments grâce à des petits tuteurs temporaires, généralement constitués par des tubes minces en matière plastique, d'une longueur comprise entre 50 et 100 fois leur diamètre.

Ces tuteurs sont enfoncés dans la terre auprès de la jeune plante qu'ils ont pour mission de conforter.

La mise en place de ces tuteurs est très difficile, le tube se pliant lors de l'enfoncement, et cela d'autant plus, que le sol des vignobles est très souvent caillouteux.

L'invention vise à procurer un moyen facilitant la pose de ces tuteurs temporaires, qui assure une bonne pénétration du tube dans le sol et donc lui permette de supporter une force d'enfoncement élevée, sans flamber ou se plier.

L'invention vise, d'autre part, à procurer un moyen de renforcer et de contrôler la valeur de l'ancrage de l'élément tubulaire dans ledit milieu.

Selon l'invention :

- on enfile le tube sur une tige métallique dont l'extrémité basse dépassante est une pointe et dont l'extrémité supérieure est en forme de poignée;

- on enfonce l'outil garni du tube dans le sol;

- on retire l'outil lorsque la profondeur désirée a été atteinte.

La tige de l'outil empêche le tube de se plier, tandis que sa pointe réalise un avant-trou qui diminue considérablement la résistance à l'enfoncement du tube dans le sol. Le tube, poussé par son extrémité supérieure grâce à la poignée, pénètre ainsi sans effort dans le sol avec un serrage contrôlé proportionnel à la différence entre le diamètre interne du tuteur et celui de l'outil.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention ressortiront de la description qui va suivre, en référence aux dessins annexés, sur lesquels:

  • La figure 1 représente un exemple de réalisation préférentiel de l'outil selon l'invention, vu en coupe longitudinale, avec un tuteur en place.
  • La figure 2 est une vue conforme à celle de la figure 1, sur laquelle l'outil est en outre muni d'un gabarit d'enfoncement.

L'outil 1 est constitué principalement par une tige 2 d'acier, de préférence de section circulaire, dont l'extrémité inférieure 3 est en pointe, tandis que l'extrémité supérieure 4 est en forme de poignée de manoeuvre et constitue une butée.

Dans l'exemple représenté, on a, en variante, soudé au raccordement entre la poignée 4 et la tige 2, une rondelle 5 qui forme butée et assure une répartition de la force d'enfoncement sur toute la circonférence de l'extrémité supérieure du tube 6.

Le tube 6 est, de préférence, d'un diamètre interne légèrement plus grand que le diamètre de la tige, ce qui lui permet de se comprimer légèrement lors de l'enfoncement.

Lorsqu'on pose le tube de manière habituelle, on exerce un effort sur son extrémité supérieure, effort qui ne peut pas être intégralement transmis, en raison de la tendance du tube au flambage, ce qui rend la pose très difficile, voire parfois impossible.

Lorsqu'on procède selon l'invention, la tige 2 de l'outil empêche le tube de flamber et la poignée 4, ou la rondelle 5, transmettent intégralement la force d'enfoncement dans l'axe du tuteur.

Par ailleurs, alors que lorsqu'on enfonce le tube de manière classique, la surface de terre repoussée à l'extérieur ou à l'intérieur du tube est sensiblement égale à π d1 x e (d1 étant le diamètre moyen du tube et e son épaisseur) lorsqu'on utilise l'outil selon l'invention, cette surface de terre est augmentée de la surface de la tige de l'outil et se trouve pratiquement totalement à l'intérieur du tube selon la formule

où d2 est le diamètre de la tige de l'outil.

dans le second cas à ce qu'elle est dans le premier. La résistance du tube à l'arrachement est donc renforcée de manière très importante.

Selon une autre variante de réalisation représentée à la figure 2, la rondelle 5 est solidaire d'un tube 7 s'étendant parallèlement à la tige 2 sur environ les deux tiers de la longueur de la tige, de manière à former un gabarit d'enfoncement du tuteur. De préférence, l'extrémité inférieure du gabarit est munie d'un bourrelet 8 augmentant la surface d'appui au sol.

Dans l'exemple de la figure 2, le gabarit d'enfoncement (7) est un tube, mais il peut également être constitué par une simple plaquette ou tige solidaire de la rondelle 5 ou directement fixée sur la tige 2 ou la poignée 4 de l'outil.

Dans les exemples représentés sur la figure, la poignée est du type en forme de boucle bien adaptée à une préhension manuelle et à une application axiale de l'effort de pénétration.

Selon une variante de réalisation non représentée, cette poignée peut être également constituée comme un manche cylindrique massif à frapper. Dans ce cas, l'outil sera particulièrement bien adapté pour la pose de tuteurs ou piquets de grandes dimensions


Anspruch[fr]
  • 1. Procédé de pose dans un milieu naturel ou non, tel que la terre, le sable ou le ciment, d'éléments tubulaires, fermés ou non, caractérisé en ce que l'on enfile un tube (6) sur un outil (1) présentant une tige (2) dont l'extrémité basse (3) dépassant du tube (6) est en pointe et dont l'extrémité haute, dépassant également du tube est en forme de poignée (4); en ce que l'on enfonce l'outil garni du tube dans son milieu récepteur et en ce que l'on retire l'outil (1) lorsque la profondeur d'enfoncement désirée est atteinte.
  • 2. Outil pour la mise en oeuvre du procédé selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'il est constitué d'une tige (2) dont l'extrémité inférieure (3) est en pointe, tandis que l'extrémité supérieure forme une poignée (4).
  • 3. Outil selon la revendication 2, caractérisé en ce que le diamètre de la tige (2) de l'outil est inférieur au diamètre intérieur du tube (6) auquel il s'adapte.
  • 4. Outil selon la revendication 2 ou 3, caractérisé en ce qu'au niveau du raccordement entre la tige (2) et la poignée (3), on fixe une rondelle (5) formant butée.
  • 5. Outil selon l'une quelconque des revendications 2 à 4, caractérisé en ce qu'il est muni en outre d'un gabarit d'enfoncement (7).
  • 6. Outil selon la revendication 5, caractérisé en ce que le gabarit (7) est un tube coaxial à la tige (2) qui s'étend sensiblement sur les deux tiers de la longueur de ladite tige.
  • 7. Outil selon la revendication 4 en combinaison avec la revendication 5 ou 6, caractérisé en ce que le gabarit d'enfoncement (7) est fixé sous la rondele (5).
  • 8. Outil selon l'une quelconque des revendications 5 à 7, caractérisé en ce que le gabarit est muni à son extrémité inférieure d'un bourrelet (8) augmentant sa surface d'appui.
  • 9. Outil selon l'une quelconque des revendications 2 à 8, caractérisé en ce que la poignée (4) est formée par une boucle.
  • 10. Outil selon l'une quelconque des revendications 2 à 8, caractérisé en ce que la poignée est en forme de manche massif à frapper.






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com