PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP0611209 22.09.1994
EP-Veröffentlichungsnummer 0611209
Titel Kamm zum kontrollierbaren Spenden von Haarbehandlungsflüssigkeiten.
Anmelder Garconnet, Michel, Saint-Nicolas-d'Aliermont, FR
Erfinder Garconnet, Michel, Saint-Nicolas-d'Aliermont, FR
Vertreter derzeit kein Vertreter bestellt
Vertragsstaaten AT, BE, CH, DE, ES, FR, GB, IE, IT, LI, NL, PT, SE
Sprache des Dokument Fr
EP-Anmeldetag 09.02.1994
EP-Aktenzeichen 944002765
EP-Offenlegungsdatum 17.08.1994
Veröffentlichungstag im Patentblatt 22.09.1994
IPC-Hauptklasse A45D 24/26

Beschreibung[fr]

La présente invention a pour objet un peigne permettant la distribution dosée d'un liquide pour soins capillaires et en particulier d'un liquide destiné à la teinture des cheveux.

Jusqu'à présent, lorsqu'une personne désire se faire teindre les cheveux, elle est amenée à prélever dans un flacon la teinture qu'elle étend sur ses cheveux soit au moyen d'un tampon soit au moyen d'un pinceau, ce qui a pour effet malgré une grande habitude, d'une part, d'employer trop de produit et, d'autre part, d'être amené ensuite à éponger le surplus du produit, ce qui est désagréable à effectuer et, en outre, teinte le cuir chevelu, ce qui est inesthétique.

On connaissait aussi des peignes dont le dos creux permettait la distribution d'un liquide à partir d'un manche formant réservoir mais la disposition intérieure de ces peignes rendait difficile très rapidement l'utilisation du peigne du fait que le produit, en séchant, obstruait les canaux de distribution (voir le US-A-3 520 311). Il existe également d'autres systèmes beaucoup plus compliqués qui n'ont pas donné satisfaction car leur utilisation s'est trouvée compromise par l'obstruction rapide des canaux de distribution du fait de la construction de ces peignes (voir le FR-A-2 422 359).

La présente invention remédie à ces inconvénients en créant un peigne sur lequel peut être monté directement le flacon contenant le produit pour soins capillaires et, en particulier, la teinture, ce flacon recevant sur son col muni d'un pas de vis un embout convenablement taraudé en liaison par un canal percé dans le dos du peigne et aboutissant à des canaux capillaires débouchant soit entre les dents du peigne soit à la partie inférieure des dents du peigne de sorte que le liquide destiné aux soins est distribué en doses suffisantes surtout du fait que le flacon étant légèrement déformable, l'utilisateur peut en exerçant une pression sur ses flans, envoyer sous une légère pression le liquide pour les soins capillaires, de plus il est à remarquer que le conduit central d'amenée du liquide dans le dos du peigne augmente de diamètre entre l'embouchure du flacon et la partie terminale opposée du peigne.

Diverses autres caractéristiques de l'invention ressortent d'ailleurs de la description détaillée qui suit.

Des formes de réalisation de l'objet de l'invention sont représentées, à titre d'exemples non limitatifs, aux dessins annexés.

La fig. 1 est une élévation latérale partie en coupe d'une première forme de réalisation du peigne permettant la distribution dosée d'un liquide.

La fig. 2 est une élévation latérale d'une deuxième forme de réalisation de l'invention.

La fig. 3 est une coupe longitudinale schématique d'une partie du peigne représentée à la fig. 2.

La fig. 3a montre, à grande échelle, un détail du peigne.

La fig. 4 est une coupe suivant la ligne IV-IV de la fig. 3.

La fig. 5 est une coupe suivant la ligne V-V de la fig. 3.

La fig. 6 est une élévation arrière d'une troisième forme de réalisation du peigne sensiblement suivant la ligne VI-VI de la fig. 7.

La fig. 7 est une élévation latérale du peigne de la fig. 6.

La fig. 8 est une coupe schématique d'une autre forme de réalisation pour un peigne à dents réglables en inclinaison.

A la fig. 1, on a représenté un flacon 1 en général réalisé en matière plastique synthétique légèrement déformable dont le col 2 est muni sur sa surface extérieure d'un pas de vis permettant de recevoir d'abord un capuchon rendant le flacon 1 hermétique pendant la période avant la vente. Lorsque l'utilisateur désire monter le flacon 1 sur le peigne 4, il enlève le capuchon et visse, à la place de ce dernier, l'embout taraudé 5 terminant le dos 6 du peigne 4. Ce dos 6 est percé intérieurement d'un conduit 7 de section circulaire mais s'élargissant vers la partie terminale 6a du peigne.

Des petits canaux capillaires 8 relient le conduit 7 aux entre-dents 9 de sorte que le liquide peut s'écouler librement entre les dents 10 du peigne.

L'utilisateur peut donc, en se peignant d'une manière habituelle, distribuer sur ses cheveux et en une couche très fine, du fait de la section très faible des canaux capillaires 8, le liquide contenu dans le flacon 1, que ce liquide soit de la teinture ou un autre produit de soin.

Dans le cas de teinture, la quantité de produit distribuée est juste nécessaire au but recherché et s'il reste encore, après le premier passage, des zones insuffisamment teintes, il suffit de repasser le peigne pour obtenir la teinte recherchée.

Dans le cas où il est nécessaire d'utiliser une dose plus importante de produit, l'utilisateur peut en exerçant une pression plus ou moins grande sur les flans du flacon 1, augmenter la pression du liquide permettant ainsi à ce dernier de s'écouler en plus grande quantité.

A la fig. 2, comme dans le cas de la fig. 1, le flacon 1 comporte un col 2 dont la partie extérieure est filetée pour recevoir l'embout 5 d'un peigne 12.

Ce dernier (voir fig. 3) présente un dos de peigne 13 creux permettant ainsi la réalisation d'un canal 14 dont la section diminue entre l'embout 5 et l'extrémité 13a du peigne.

Les dents 15 du peigne sont évidées en 15a et permettent ainsi le passage du liquide venant du flacon 1 passant dans l'embout 5 puis dans le canal 14 pour aboutir à l'extrémité inférieure 15a de chaque dent 15 du peigne.

Comme on peut le voir à la fig. 3a, l'extrémité avant du canal 14 porte des pattes 18 dont une partie au moins est recourbée en 18a pour retenir une bille 19, en général en matière plastique dure, bille qui est repoussée vers l'inté- rieur de l'embout 5 par un ressort 20, en général en matière inoxydable, placé dans le canal 14. L'ensemble bille 19 et ressort 20 assurent ainsi un écoulement plus ou moins important du liquide contenu dans le flacon 1 suivant l'importance de la pression exercée sur les flans de ce flacon.

La même réalisation peut être faite pour le peigne représenté à la fig. 1.

Les fig. 4 et 5 montrent une coupe transversale à grande échelle de la réalisation de chaque dent 15.

Comme dans le cas précédent, ce peigne permet une distribution aisée du liquide pour soins capillaires et dont la quantité peut être augmentée en agissant par pression sur les flans du flacon 1.

Comme on peut le voir à la fig. 6, l'embout taraudé 5 sert à la fixation, sur le flacon non représenté mais du genre du flacon 1 des autres figures, d'un peigne 25 dont le dos 26 est percé d'un canal 27 partant de l'embout 5 et arrivant à l'extrémité avant du peigne 25. Ce canal peut être de section croissante ou décroissante selon le produit à disposer sur la chevelure.

Des canaux 28 aboutissant à la partie inférieure du dos du peigne sont placés juste au-dessus de deux séries de dents 30, 31 décalées angulairement comme cela est visible à la fig. 6. Le décalage angulaire qui est variable des dents 30, 31 permet de démêler aisément les mèches de cheveu.

De plus, l'extrémité extérieure 25a du peigne 25 comporte un prolongement arrondi 32 percé d'un trou 33 permettant, d'une part, la séparation des mèches de cheveu mais également la suspension du peigne lorsque celui-ci n'est pas utilisé.

Comme il a déjà été dit, la distribution du liquide se fait aisément car il suffit d'augmenter la pression sur les flans du flacon pour augmenter le débit du produit présent entre les deux séries de dents 30, 31 du peigne.

Dans certains cas, le peigne des figures 6 et 7 peut être muni du dispositif à bille représenté à la fig. 3a assurant une répartition judicieuse du liquide contenu dans le flacon.

Aux fig. 3a et 7, il est prévu, sur la face externe circulaire de l'embout taraudé 5, des dents de loup 35 qui, lorsque le peigne est vissé sur un flacon 1 pénètrent dans le col 2 de ce dernier en verrouillant définitivement le peigne 4 sur le flacon 1.

Lorsque le flacon est vide, l'ensemble est jeté.

A la fig. 8, le peigne est constitué par une pièce allongée creuse à section circulaire 36 percée, à sa partie inférieure, de canaux de distribution 37 tandis que chaque dent 38, constituant le peigne, est réalisée sous la forme de la dent et d'une partie supérieure en forme de couronne 39 entourant la pièce allongée creuse 36.

Du fait que cette pièce 36 est rugueuse en surface, les couronnes 39 sont bloquées suffisamment fort sur la pièce 36 pour pouvoir constituer un peigne à dents 38. Le liquide est distribué par les canaux 37 placés de distance en distance (voir fig. 7) entre les couronnes 39 portant les dents 38.

En général, les peignes des fig. 1, 2 à 7 sont réalisés par moulage en matière plastique synthétique mais il pourrait être réalisé en d'autres matières convenables résistant au produit employé pour le traitement capillaire.

Il est cependant à signaler que la matière employée doit être résistante afin de pouvoir nettoyer par lavage le peigne lorsque, après un certain laps de temps, il se produit des surcharges de produit sec.


Anspruch[fr]
  • 1 - Peigne permettant la distribution dosée d'un liquide pour soins capillaires, dans lequel un flacon (1), contenant le produit pour soins capillaires, reçoit sur son col (2) muni d'un pas de vis un embout taraudé (5) en liaison par un conduit ou canal (7, 14) percé dans le dos (6, 13) du peigne (4) et aboutissant à des canaux capillaires (8, 15) débouchant soit entre les dents (10) du peigne soit à la partie inférieure des dents du peigne, caractérisé en ce que le conduit central (6) d'amenée du liquide dans le dos du peigne est circulaire et s'élargit entre l'embouchure du flacon (1) et la partie terminale (6a) opposée du peigne (4).
  • 2 - Peigne suivant la revendication 1, caractérisé en ce qu'il est prévu à l'entrée du canal (7 ou 14) dans l'intérieur de l'embout taraudé (5) une bille (19) et un ressort (20) permettant de régler automatiquement, suivant la pression exercée sur les flancs du flacon, la quantité de liquide admise dans les dents du peigne.
  • 3 - Peigne suivant les revendications 1 et 2, caractérisé en ce que le dos du peigne (25) comporte, à sa partie inférieure, deux séries de dents (30, 31) décalées angulairement et des canaux de distribution du liquide sont donc prévus entre les dents (30, 31).
  • 4 - Peigne suivant la revendication 1, caractérisé en ce que l'embout taraudé (5) présente, sur sa face externe tournée vers le flacon, des dents de loup (35) pénétrant dans le col du flacon (1) de façon à réaliser un ensemble monobloc jetable lorsque le flacon est vide.
  • 5 - Peigne suivant la revendication 1, caractérisé en ce que le peigne est constitué par une pièce allongée creuse (36) percée de canaux équidistants (37) pour la distribution du liquide, cette pièce allongée creuse portant des couronnes espacées (39) supportant chacune une dent (38) de façon à permettre un écartement des dents du peigne à volonté.
  • 6 - Peigne permettant la distribution dosée d'un liquide pour soins capillaires sensiblement tel que décrit et représenté aux dessins annexés.






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com