Warning: fopen(111data/log202009180959.log): failed to open stream: No space left on device in /home/pde321/public_html/header.php on line 107

Warning: flock() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/pde321/public_html/header.php on line 108

Warning: fclose() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/pde321/public_html/header.php on line 113
Bügeleisen mit einer bewegbaren Sohle - Dokument EP0731205
 
PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP0731205 17.10.1996
EP-Veröffentlichungsnummer 0731205
Titel Bügeleisen mit einer bewegbaren Sohle
Anmelder Philips Electronics N.V., Eindhoven, NL
Erfinder Hazan, Jean-Pierre, Societe Civile S.P.I.D, F-75008 Paris, FR;
Nagel, Jean-Louis, Societe Civile S.P.I.D., F-75008 Paris, FR
Vertreter derzeit kein Vertreter bestellt
Vertragsstaaten DE, FR, GB
Sprache des Dokument Fr
EP-Anmeldetag 05.03.1996
EP-Aktenzeichen 962005849
EP-Offenlegungsdatum 11.09.1996
Veröffentlichungstag im Patentblatt 17.10.1996
IPC-Hauptklasse D06F 75/40

Beschreibung[fr]

L'invention concerne un fer à repasser comprenant une semelle fixe, des moyens pour chauffer la semelle fixe, un thermostat pour régler la température de la semelle fixe, et une semelle mobile articulée sur la semelle fixe par des moyens élastiques.

Un fer à repasser à semelle mobile permet d'abaisser rapidement la température de la semelle mobile qui entre en contact avec le tissu à repasser en écartant la semelle mobile de la semelle fixe. On évite ainsi de détériorer le tissu au cas où la température de la semelle fixe est trop élevée. On évite également des brûlures par contact avec une semelle à température élevée.

Un fer à repasser de ce genre est décrit dans le brevet US 2.076.614 qui concerne un fer à repasser ayant une semelle fixe et une semelle mobile, celle-ci pouvant être soit mise en contact soit espacée de la semelle fixe. La sélection de l'une ou l'autre position peut être effectuée par l'utilisateur à l'aide d'une manette. Lorsque la manette est débloquée, la semelle mobile s'écarte automatiquement de la semelle fixe grâce à l'action d'un ressort placé dans un logement situé entre les deux semelles.

Un tel fer à repasser nécessite que l'utilisateur prenne lui-même l'initiative de manipuler la manette pour changer la position de la semelle mobile.

Le but de l'invention est de faire que l'utilisateur n'ait pas lui-même à prendre cette initiative de positionner la semelle mobile mais qu'il se limite à effectuer seulement un usage normal du fer à repasser.

Ce but est atteint avec un fer à repasser qui comprend un électro-aimant solidarisé à la semelle fixe, des moyens pour exciter l'électro-aimant, la semelle mobile étant apte, au moins localement, à être attirée par l'électro-aimant, les moyens élastiques étant tels, premièrement, qu'ils sont aptes à repousser la semelle mobile de la semelle fixe lorsque l'électro-aimant n'est pas excité, et, deuxièmement, qu'ils permettent à la semelle mobile d'être attirée par l'électro-aimant pour être appliquée contre la semelle fixe lorsque l'électro-aimant est excité.

Ainsi ce sont les moyens d'excitation de l'électro-aimant qui déterminent le basculement de la semelle mobile. On règle la rapidité d'abaissement de la température de la semelle mobile d'après l'inertie thermique de la semelle mobile. Préférentiellement on choisit une semelle mobile à faible inertie thermique.

Il est possible que les moyens d'excitation tiennent compte d'une utilisation ou d'une non-utilisation du fer à repasser. Ces moyens d'excitation peuvent alors comprendre un détecteur d'utilisation du fer qui désexcite l'électro-aimant lorsque le fer à repasser n'est pas utilisé. Le détecteur d'utilisation est, par exemple, un contacteur électrique activé par une prise en main du fer à repasser par un utilisateur ou tout détecteur d'utilisation qui détecte l'immobilité du fer à repasser.

Il est aussi possible que les moyens d'excitation tiennent compte des réglages fournis au fer à repasser, au thermostat par exemple, par l'utilisateur, les moyens d'excitation détectant si les réglages ainsi imposés sont compatibles ou non avec la nature du tissu sur lequel le fer à repasser est appliqué. Dans ce cas, les moyens d'excitation peuvent, dans un premier mode, comprendre un détecteur de nature de tissu qui désactive l'électro-aimant lorsque le thermostat a des réglages incompatibles avec la nature du tissu. Dans un second mode, les moyens d'excitation peuvent comprendre un détecteur de nature de tissu qui active l'électro-aimant lorsque le thermostat a des réglages compatibles avec la nature du tissu.

Les moyens d'excitation peuvent combiner l'action du détecteur d'utilisation et celle du détecteur de nature de tissu. Ils peuvent aussi utiliser l'un ou l'autre séparément.

Ces différents aspects de l'invention et d'autres encore seront apparents et élucidés à partir des modes de réalisation décrits ci-après.

L'invention sera mieux comprise à l'aide des figures suivantes données à titre d'exemples non limitatifs qui représentent :

  • Figure 1 : un fer à repasser selon l'invention.
  • Figure 2 : un schéma de la partie électrique comprenant l'électro-aimant et les moyens d'excitation de l'électro-aimant.

Sur la figure 1 est représenté un fer à repasser 5 comprenant une semelle fixe 10, une semelle mobile 14, un corps 19 et une poignée 20. La semelle mobile 24 dispose préférentiellement d'une faible masse thermique, par exemple en lui donnant une épaisseur faible. Le fer comprend en outre des moyens de chauffage 22 de la semelle fixe et un thermostat 24 pour régler la température de la semelle fixe. La semelle fixe et la semelle mobile sont articulées l'une par rapport à l'autre autour d'une articulation 15. Celle-ci peut être disposée à l'arrière, à l'avant ou sur un côté de la semelle du fer à repasser. Des ressorts 16 formés préférentiellement d'une lame d'acier, sont disposés entre les deux semelles pour faire varier leur écartement. Une des extrémités de chaque lame est fixée à une des deux semelles, l'autre extrémité étant libre de se déplacer en fonction des variations de l'écartement entre les deux semelles. En position rapprochée, les ressorts se logent dans des alvéoles 17 pour permettre le contact entre les deux semelles. D'autres moyens élastiques par exemple des ressorts à boudin peuvent convenir. La semelle mobile 14 est formée en partie ou en totalité d'un matériau ferromagnétique (fer doux par exemple). Il peut s'agir d'un élément 13 en matériau ferromagnétique placé dans une semelle mobile formée d'un matériau non magnétique à base d'aluminium par exemple. Un becquet 18 permet à la semelle fixe 10 de s'emboîter dans la semelle mobile 14.

La semelle fixe 10 est munie de l'électro-aimant 12 qui affleure à la surface de la semelle fixe 10 face à l'élément magnétique 13 placé dans la semelle mobile. En excitant l'électro-aimant 12, celui-ci peut ainsi attirer l'élément magnétique 13 et mettre les deux semelles en contact, ce qui provoque l'échauffement de la semelle mobile par la semelle fixe. Il est possible d'utiliser plusieurs électro-aimants.

La figure 2 représente l'électro-aimant 12 disposé en face de l'élément magnétique 13. L'électro-aimant 12 comprend des bobinages 28, 29 connectés en série à une source d'alimentation V, à travers des moyens d'excitation 25 desdits bobinages. Les moyens d'excitation 25 comprennent un contacteur 26 qui peut être fermé ou ouvert par un détecteur 27, pour respectivement exciter ou désexciter les bobinages de l'électro-aimant.

Les moyens d'excitation 25 peuvent être de différents types. Par exemple le détecteur 27 peut être un détecteur d'utilisation. C'est par exemple un contacteur électrique 11 (figure 1) placé dans la poignée du fer à repasser qui active les bobinages 28, 29 lors de la prise en main du fer à repasser par un utilisateur.

Le détecteur d'utilisation peut également être un détecteur de mouvement qui détecte des mouvements du fer. Un tel détecteur est par exemple décrit dans la demande de brevet européen EP 0 523 794 A1. Il s'agit d'un détecteur électrostatique qui mesure des variations de quantité de charges électrostatiques qui apparaissent sur un tissu lorsque le fer à repasser glisse sur le tissu.

Des détecteurs à éléments basculants, comme ceux utilisant un basculement d'une goutte de mercure, peuvent convenir ou tout autre détecteur d'utilisation. Il peut s'agir, par exemple, d'un détecteur qui détecte l'immobilité du fer lorsqu'il est posé avec ses semelles fixe et mobile verticales. C'est dans cette position que les risques de brûlures sont les plus élevés.

Dans le cas où une non-utilisation du fer à repasser est détectée, aussi bien avec le fer en position horizontale qu'en position verticale, les moyens d'excitation 25 désactivent l'électro-aimant ce qui provoque l'écartement de la semelle mobile, d'où son refroidissement rapide, ce qui protège le tissu d'une déterioration par surchauffe et/ou évite les brûlures. Un indicateur visuel ou sonore peut être activé pour avertir l'utilisateur. Il est possible de prévoir que les moyens d'excitation 25 appliquent une temporisation pour régler l'instant de déclenchement des mécanismes. Lorsque le fer n'est pas connecté à une alimentation électrique, la sécurité due à l'écartement des deux semelles reste opérationnelle.

Le détecteur 27 peut être un détecteur de nature de tissu, par exemple, le détecteur décrit dans la demande de brevet européen EP 0 523 793 A1. Il s'agit d'un détecteur électrostatique qui détermine la nature du tissu d'après la quantité de charges électrostatiques générées par le glissement du fer à repasser sur le tissu.

Le but poursuivi étant toujours de protéger le tissu, on peut envisager deux modes de réalisation.

Dans le premier mode, l'utilisateur fixe des réglages au thermostat et commence l'opération de repassage, les deux semelles étant en contact l'une avec l'autre. Le détecteur de nature de tissu détermine alors la nature du tissu et détermine si les réglages fixés par l'utilisateur sont compatibles ou non avec la nature de tissu détectée : synthétique, coton, soie... Si les réglages sont incompatibles, les moyens d'excitation 25 désactivent l'électro-aimant, ce qui provoque l'écartement de la semelle mobile et son refroidissement rapide. Ce basculement avertit l'utilisateur de l'incompatibilité détectée ce qui lui permet d'intervenir pour établir de nouveaux réglages du thermostat. Pour parfaire l'avertissement de l'utilisateur, il est possible d'activer un indicateur visuel ou sonore.

Dans le second mode, le détecteur de nature de tissu n'active l'électro-aimant que lorsque le fer à repasser a des réglages compatibles avec la nature du tissu détectée. Pour cela, le repassage est commencé avec la semelle mobile espacée de la semelle fixe. Ainsi, même avec une semelle fixe à température élevée, la semelle mobile reste à une température peu élevée, ce qui ne provoque pas de détérioration du tissu. La reconnaissance de la nature du tissu peut alors être effectuée par le détecteur de nature de tissu qui détermine également si les réglages fixés au thermostat par l'utilisateur sont compatibles ou non avec la nature de tissu détectée. Si les réglages sont compatibles, les moyens d'excitation activent les bobinages de l'électro-aimant ce qui provoque le basculement de la semelle mobile contre la semelle fixe. Le basculement n'a pas lieu dans le cas inverse. Ce non-basculement peut être suffisant pour avertir l'utilisateur de l'incompatibilité détectée. Ceci peut être complété par l'activation d'un indicateur visuel ou sonore.

Pour améliorer la qualité du contact thermique entre la semelle mobile et la semelle fixe, on peut disposer sur l'une ou l'autre semelle un revêtement conducteur thermiquement. Il peut s'agir d'une couche mince formée par exemple d'un polymère chargé d'un produit conducteur thermiquement (silicone chargée). Préférentiellement, le revêtement possède une élasticité suffisante pour que la semelle mobile épouse correctement la semelle fixe.


Anspruch[fr]
  1. Fer à repasser (5) comprenant une semelle fixe (10), des moyens (22) pour chauffer la semelle fixe, un thermostat (24) pour régler la température de la semelle fixe, et une semelle mobile (14) articulée sur la semelle fixe par des moyens élastiques caractérisé en ce qu'il comprend un électro-aimant (12) solidarisé à la semelle fixe (10), des moyens (25) pour exciter l'électro-aimant, la semelle mobile étant apte, au moins localement, à être attirée par l'électro-aimant, les moyens élastiques (16) étant tels, premièrement, qu'ils sont aptes à repousser la semelle mobile (14) de la semelle fixe (10) lorsque l'électro-aimant (12) n'est pas excité, et, deuxièmement, qu'ils permettent à la semelle mobile d'être attirée par l'électro-aimant pour être appliquée contre la semelle fixe lorsque l'électro-aimant est excité.
  2. Fer à repasser selon la revendication 1 caractérisé en ce que les moyens (25) pour exciter comprennent un détecteur (27) d'utilisation du fer qui désexcite l'électro-aimant (12) lorsque le fer à repasser n'est pas utilisé.
  3. Fer à repasser selon la revendication 2 caractérisé en ce que le détecteur d'utilisation (25) comprend un contacteur électrique (11) activé par une prise en main du fer à repasser par un utilisateur.
  4. Fer à repasser selon une des revendications 1 à 3 caractérisé en ce que les moyens (25) pour exciter comprennent un détecteur (27) de nature de tissu qui désactive l'électro-aimant (12) lorsque le thermostat (24) a des réglages incompatibles avec la nature du tissu.
  5. Fer à repasser selon une des revendications 1 à 3 caractérisé en ce que les moyens (25) pour exciter comprennent un détecteur (27) de nature de tissu qui active l'électro-aimant (12) lorsque le thermostat (24) a des réglages compatibles avec la nature du tissu.
  6. Fer à repasser selon une des revendications 1 à 5 caractérisé en ce que un revêtement conducteur thermiquement est disposé entre la semelle mobile et la semelle fixe pour améliorer le contact thermique.






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com