PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP0925907 07.08.2003
EP-Veröffentlichungsnummer 0925907
Titel Verfahren zum Formen eines Ausschnittes in einer Reifenlauffläche und dabei verwendetes Formwerkzeug
Anmelder Compagnie Générale des Etablissements Michelin-Michelin & Cie, Clermont-Ferrand, Cedex, FR
Erfinder Merino Lopez, Jose, 63200 Riom, FR
Vertreter Beetz & Partner, 80538 München
DE-Aktenzeichen 69816016
Vertragsstaaten AT, CH, DE, DK, ES, FI, FR, GB, GR, IT, LI, NL, SE
Sprache des Dokument FR
EP-Anmeldetag 11.12.1998
EP-Aktenzeichen 981231004
EP-Offenlegungsdatum 30.06.1999
EP date of grant 02.07.2003
Veröffentlichungstag im Patentblatt 07.08.2003
IPC-Hauptklasse B29D 30/52
IPC-Nebenklasse B29C 33/48   

Beschreibung[fr]

L'invention concerne un procédé pour mouler dans une bande de gomme un motif de découpure dont les parois sont reliées par au moins un élément de liaison en gomme ainsi qu'un élément moulant équipant un moule de fabrication des bandes de roulement pour pneumatiques neufs ou rénovés pour mettre en oeuvre un tel procédé. L'invention concerne également les bandes de roulement pour pneumatiques réalisées selon ce procédé.

Par découpure, on entend tout évidement réalisé dans une bande de gomme et délimité par au moins deux parois principales de gomme se faisant face, lesdites parois étant séparées d'une distance moyenne représentant la largeur de la découpure, l'intersection de chacune desdites parois avec la surface de roulement formant une arête de gomme.

Par élément de liaison, on entend une partie en gomme formant, à l'état neuf, un pont reliant de manière permanente les parois principales d'une découpure de façon à maintenir une rigidité suffisante à la bande de roulement pourvue de ladite découpure.

Dans la demande de brevet français publiée sous le numéro FR 2 759 323, la demanderesse a décrit une sculpture d'une bande de roulement pour pneumatique comportant une pluralité de découpures ayant au moins un élément de liaison reliant mécaniquement deux parois principales. De cette façon, il est possible d'avoir un grand nombre de découpures sur l'ensemble de la bande de roulement et par conséquent un grand nombre d'arêtes de gomme assurant une bonne performance sur sol mouillé sans qu'il en résulte pour autant une diminution trop sensible de la rigidité de la bande de roulement.

Dans cette demande de brevet, il est de plus décrit un procédé pour réaliser une telle découpure selon lequel on insère dans la bande de gomme non vulcanisée un intercalaire pourvu d'un ou plusieurs orifices destinés à laisser passer la gomme pendant le moulage et la vulcanisation de ladite bande pour former le ou les éléments de liaison. Cet intercalaire est réalisé dans un matériau adapté pour résister aux contraintes de moulage et ayant en outre la propriété de s'éliminer progressivement pendant le roulage du pneumatique. Dans le cas d'espèce, la découpure ainsi formée reste quasiment totalement remplie par l'intercalaire ce qui réduit d'autant sa capacité de drainage et de réservoir lors d'un roulage sur sol mouillé.

Il est bien sûr possible d'enlever en partie ou totalement l'intercalaire après moulage et vulcanisation de ladite bande, mais cela ajoute alors une opération dans le cycle de fabrication.

Dans une deuxième demande de brevet française publiée sous le numéro FR 2 759 321, la demanderesse a proposé un autre procédé d'obtention d'une bande de roulement pour pneumatique pourvue d'une sculpture comportant des découpures ayant au moins un élément de liaison. Ce procédé consiste à employer un moule formé de deux parties, la première partie moulant la surface externe de la bande de roulement correspondant à sa surface de roulement et la seconde partie moulant la surface interne de ladite bande, lesdites deux parties délimitant dans la position de moulage un volume correspondant à celui de ladite bande. En outre, chaque partie du moule est pourvue d'au moins un élément moulant faisant saillie à sa surface de moulage et destiné à venir partiellement en contact avec un élément moulant porté par l'autre partie de moule pour mouler une découpure traversant totalement la bande de roulement dans son épaisseur. Le contact partiel entre les éléments moulants en contact forme au moins un orifice pour mouler au moins un pont de gomme reliant mécaniquement les parois de la découpure ainsi moulée.

Ce deuxième procédé, permettant un démoulage aisé de la bande après moulage et vulcanisation, impose toutefois que les éléments de liaison soient situés au niveau des zones de contact entre les éléments moulants de la partie supérieure du moule avec les éléments moulants de la partie inférieure.

La figure 1, montrant partiellement deux blocs de gomme 2 et 3 séparés par une incision 1 (c'est-à-dire une découpure de faible largeur) et reliés par quatre éléments de liaison 6, 7, 8, 9, illustre un exemple particulier de disposition desdits éléments de liaison qu'il n'est pas possible de réaliser selon le procédé décrit dans la demande de brevet française publiée sous le numéro FR 2 759 321,pour la simple raison que les éléments de liaison sont deux à deux situés l'un au dessus de l'autre dans le sens de l'épaisseur de la bande c'est-à-dire suivant une direction sensiblement perpendiculaire à la surface de roulement de ladite bande. En outre, ce procédé ne permet pas la réalisation directe d'un pneumatique pourvu d'une bande de roulement mais il impose systématiquement une étape supplémentaire dans la fabrication d'un pneumatique. En effet, après fabrication d'une bande dans un moule en deux parties, il est ensuite nécessaire de rapporter et de coller ladite bande prémoulée sur une ébauche de pneumatique avant moulage et vulcanisation définitive dudit pneumatique dans le cas de la fabrication d'un pneumatique neuf.

Tous les autres procédés connus employant au moins un lément moulant (notamment sous la forme d'une lamelle mince) ne permettent pas la réalisation de découpure ayant au moins un élément de liaison dont les intersections avec les parois de ladite découpure présentent des contours dont tous les points sont situés à une distance strictement plus grande que zéro par rapport au fond de l'incision de manière à ce que la continuité du volume de la découpure soit conservée. En effet, tout élément de liaison formé pendant le moulage et présentant de telles caractéristiques est rompu pendant le démoulage, l'élément moulant sectionnant ledit pont de gomme pendant cette phase.

L'objectif de la présente invention est de proposer un procédé de moulage employant un nouvel élément moulant destiné à réaliser, dans une bande de gomme, une découpure pourvue d'au moins un élément de liaison en gomme reliant deux des parois principales de ladite découpure, ledit procédé ne présentant pas les inconvénients des procédés décrits auparavant. Un élément moulant selon l'invention permet, par exemple, de réaliser une découpure pourvue d'éléments de liaison disposés comme cela est représenté sur la figure 1.

Le procédé de l'invention consiste à employer un moule de moulage d'une bande de roulement, ledit moule comportant plusieurs pièces de moule, chaque pièce de moule pouvant être animée d'un mouvement de fermeture et d'ouverture selon une direction propre sensiblement perpendiculaire à la surface de moulage de ladite pièce de moule et l'une au moins desdites pièces de moule comprenant au moins un élément moulant faisant saillie à la surface de moulage de ladite pièce de moule, ledit élément moulant comportant au moins un orifice pour mouler au moins un élément de liaison, le procédé de l'invention comprenant les étapes suivantes :

  • on réalise l'élément moulant en au moins deux parties distinctes, une partie formant le support dudit élément et au moins une autre partie formant une clé du même élément;
  • on positionne et on fixe la partie formant le support de l'élément moulant sur une pièce du moule de moulage du pneumatique de façon à ce que ledit support fasse saillie sur la surface de moulage de ladite pièce de moule;
  • on constitue l'élément moulant dans la configuration de moulage en assemblant chaque clé avec le support dudit élément;
  • on ferme le moule en déplaçant chaque pièce de moule selon sa direction de fermeture;
  • on moule alors la bande de gomme (pour obtenir une forme reproduisant la forme du moule);
  • on dégage chaque clé du support de l'élément moulant pour permettre le démoulage de l'élément moulant;
  • on extrait le support de l'élément moulant hors de la bande moulée en déplaçant chaque pièce de moule selon sa propre direction d'ouverture opposée à la direction de fermeture.

Un mode préférentiel pour désassembler les clés consiste à prévoir des moyens pour que chaque clé puisse être déplacée par rapport au support avec lequel elle est assemblée dans une direction différente de la direction de fermeture/ouverture de la pièce de moule portant ledit élément; en pratique ce mouvement des clés peut se faire dans une direction qui est sensiblement perpendiculaire à ladite direction de fermeture/ouverture.

Une variante possible du procédé, décrit ci-dessus, consiste à inverser l'ordre des étapes trois et quatre, c'est-à-dire à fermer le moule avant de constituer chaque élément moulant dans sa configuration de moulage par assemblage de chaque clé avec le support de chaque élément.

Selon un autre aspect de l'invention, il est proposé un élément moulant destiné à être monté sur une pièce de moule pour mouler une partie d'une bande de roulement d'un pneumatique et à faire saillie sur la surface de moulage de ladite pièce, ledit élément moulant étant destiné à mouler une découpure dans ladite bande, deux des parois principales de ladite découpure étant pourvue d'au moins un élément de liaison reliant lesdites parois à l'état neuf.

Cet élément moulant présente une direction longitudinale (sensiblement la direction reliant les points d'ancrage dudit élément sur le moule de moulage les plus éloignés) ainsi qu'une direction transversale (sensiblement selon une direction perpendiculaire à la direction longitudinale) et une épaisseur moyenne dans la troisième direction perpendiculaire aux deux précédentes. Cet élément moulant comporte en configuration de moulage au moins un orifice traversant ledit élément moulant de part en part suivant son épaisseur pour laisser passer le matériau constituant la bande pendant le moulage et mouler ainsi au moins un élément de liaison reliant les parois principales de la découpure.

L'élément moulant selon l'invention est constitué d'une première partie et d'une deuxième partie, ladite première partie constituant le support de l'élément moulant destinée à être fixée sur une pièce d'un moule de moulage d'une bande de gomme par des moyens appropriés pour faire saillie à la surface de moulage de ladite pièce de moule et pour suivre ladite pièce dans ses mouvements d'ouverture et de fermeture. La deuxième partie de l'élément moulant comporte une ou plusieurs pièces formant chacune une clé destinée à être assemblée avec la première partie de l'élément moulant de façon à former les orifices pour mouler des éléments de liaison reliant les parois principales de la découpure. L'élément moulant est caractérisé en ce que chaque clé dudit élément est amovible par rapport au support dudit élément moulant pour permettre, après le moulage de la découpure, le démoulage sans qu'il y ait de rupture des éléments de liaison moulés.

Par amovible, on entend essentiellement que chaque clé, délimitant partiellement au moins un orifice dans l'élément moulant, peut être dégagée du support dudit élément après moulage d'une bande de façon à ce que chaque clé ne puisse s'opposer au démoulage du support de l'élément dans le mouvement d'ouverture du moule.

Selon un mode particulier de réalisation, l'élément moulant selon l'invention est caractérisé en ce que :

  • au moins un orifice de élément moulant est, vu selon une coupe longitudinale dudit élément, totalement clos par au moins deux parties distinctes dudit élément;
  • au moins une clé de l'élément moulant délimite partiellement ledit orifice de manière à mouler une paroi de l'élément de liaison moulé dans ledit orifice;
  • chaque clé peut être mise en place et être dégagée (ou même enlevée) de son support en la déplaçant dans une direction qui est différente de la direction d'ouverture de la pièce de moule portant le support de l'élément moulant.

Par orifice totalement clos par des parties distinctes, on entend un orifice qui, lorsque l'élément moulant pourvu dudit orifice est vu en coupe longitudinale (c'est-à-dire dans un plan de coupe incluant la direction longitudinale de l'élément et sensiblement tangent aux faces dudit élément moulant les parois principales de la découpure), est quasiment entièrement délimité, c'est-à-dire aux jeux près existant entre les parties amovibles et les parties formant support, dans sa section transversale par des pièces de moule et de l'élément moulant ou uniquement par des parties de l'élément moulant.

Avec l'élément moulant selon l'invention, on voit aisément que le mouvement de dégagement de chaque clé de son support rend possible le mouvement de démoulage de la pièce de moule portant le support dudit élément moulant sans qu'aucun élément de liaison formé ne s'y oppose et ne soit rompu par ledit élément moulant pendant ce mouvement de démoulage. Le mouvement de dégagement de chaque clé s'effectue selon une trajectoire contenue sensiblement dans une surface correspondant à la surface moyenne de l'élément moulant (ladite surface étant définie comme la surface passant à mi-distance des parois de l'élément moulant les parois principales de la découpure) et selon une direction qui peut, par exemple, être sensiblement perpendiculaire à la direction de démoulage de la pièce de moule portant ledit élément.

L'élément moulant selon l'invention offre la possibilité de réaliser une pluralité d'éléments de liaison dans une même découpure, au moins deux desdits éléments étant placés, dans la direction de la profondeur de la découpure, l'un au-dessus de l'autre (comme cela est, par exemple, montré à la figure 1).

L'élément moulant selon l'invention peut aussi bien être employé dans un moule de pneumatique que dans un moule pour mouler une bande de roulement plate ou sous la forme d'un anneau fermé, ladite bande étant destinée à être placée par la suite sur un pneumatique en cours de fabrication ou de rénovation.

Une autre application d'une telle bande peut être la fabrication d'un ensemble roulant non pneumatique présentant une surface de roulement (comme par exemple une chenille pour véhicule à chenilles)

D'autres possibilités et avantages de l'élément moulant selon l'invention seront fournis avec la description des figures suivantes dont le but est de présenter de manière non limitative des variantes de réalisation de la présente invention :

  • La figure 1 montre une incision dans une bande de roulement d'un pneumatique, ladite incision comportant quatre éléments de liaison;
  • la figure 2 représente un élément moulant selon l'invention comportant quatre orifices pour mouler quatre éléments de liaison disposés de façon analogue à la disposition des éléments de liaison de l'incision montrée à la figure 1;
  • la figure 3 montre une coupe selon A-A de l'élément moulant de la figure 2;
  • la figure 4 montre une coupe selon B-B de l'élément moulant de la figure 2 dans lequel les clés sont partiellement dégagées du support après moulage d'une bande de gomme;
  • la figure 5 représente une autre variante d'élément moulant dont le support comporte deux parties distinctes faisant saillie à la surface du moule;
  • la figure 6 montre une autre variante d'élément moulant dans lequel les branches du support ont des géométries appropriées pour permettre le passage et le maintien en place de clés pour le moulage d'une bande de gomme;
  • la figure 7 montre une variante d'élément moulant présentant une forme ondulée dans la longueur dudit élément;
  • la figure 8 montre une variante d'élément moulant monté entre deux nervures faisant saillie à la surface de moulage d'un moule et permettant le dégagement d'une clé à l'intérieur d'une nervure;
  • la figure 9 montre une variante d'élément moulant selon l'invention dans laquelle le mouvement de dégagement d'une clé s'effectue à l'intérieur du support et se prolonge dans le moule.

La figure 1 représente une incision 1, de faible largeur h devant l'épaisseur de la bande de roulement, délimitée par deux parois principales sensiblement planes 4, 5 de deux blocs de gomme 2, 3 situés en vis-à-vis.

Les deux parois principales 4, 5 de l'incision 1 sont reliées par quatre éléments de liaison 6, 7, 8, 9 en gomme dont les intersections avec les parois 4, 5 ont des formes sensiblement rectangulaires et sont situées aux sommets d'une forme sensiblement carrée.

Sur la figure 2, on a dessiné un élément moulant 10 faisant saillie sur la surface de moulage 111 d'une pièce d'un moule de vulcanisation 11 d'une bande de roulement d'un pneumatique. L'élément moulant 10 est représenté dans sa configuration de moulage et se compose de deux parties assemblées entre elles de manière à permettre le moulage dans une bande de gomme d'un motif de découpure pourvu de quatre éléments de liaison disposés de manière semblable aux éléments de liaison de l'incision représentée à la figure 1.

Une première partie de géométrie moyenne plane forme le support 12 de l'élément 10 et est fixée au moule 11 par des moyens appropriés pour faire saillie à la surface de moulage 111 dudit moule; sur cette figure 2, seule la partie du support faisant saillie sur la surface 111 est visible. Dans l'exemple présenté, le support 12 est sensiblement perpendiculaire à la surface de moulage 111; il est bien sûr possible de prévoir de l'incliner d'un angle différent de 90° par rapport à la surface de moulage 111 de manière à mouler une incision non perpendiculaire à la surface de roulement de la bande.

La partie du support 12 faisant saillie sur la surface de moulage 111, de longueur L, et se compose d'une partie rectangulaire de longueur L, de largeur l et d'épaisseur h prolongée dans la direction transversale du support par trois branches 13, 14, 15 sensiblement de même longueur totale l' et de même largeur d, lesdites branches étant régulièrement espacées dans la direction longitudinale du support. Ces branches 13, 14, 15 sont disposées de manière à venir mouler les points de la découpure les plus à l'intérieur dans la direction de l'épaisseur de la bande par rapport à sa surface de roulement.La profondeur H maximale de la découpure moulée avec cet élément moulant correspond à la somme de l et de l'.

Chaque branche 13, 14, 15 est pourvue d'une face avant et d'une face arrière sensiblement parallèles entre elles, lesdites faces étant destinées à mouler des parois principales d'une découpure, et de faces latérales 131, 132, 141, 142, 151, 152 sensiblement perpendiculaires auxdites faces avant et arrière. Chaque branche comporte, à proximité de son extrémité correspondant aux points de l'élément moulant les plus éloignés de la surface de moulage du moule portant ledit élément et à une distance intermédiaire, un léger renflement formant surépaisseur; chacun desdits renflements est pourvu d'un trou constituant un passage 181, 182, 183, 191, 192, 193, de section sensiblement rectangulaire dans l'exemple présenté, chacun des passages traversant une branche dans toute sa largeur pour mettre en communication ses faces latérales.

La deuxième partie de l'élément moulant est constituée par deux clés 16, 17 se présentant sous la forme de barreaux de section transversale rectangulaire et de longueur sensiblement égale à la longueur L du support 12. Ces clés 16, 17 sont prévues pour être insérées dans les branches 13, 14, 15 du support 12 par insertion dans les passages 181, 182, 183, 191, 192, 193 de manière à constituer l'élément moulant dans sa configuration de moulage.

On a représenté à la figure 3 une coupe transversale de l'élément moulant réalisée selon une ligne A-A visible sur la figure 2. Chaque passage 182, 192 de forme rectangulaire a des dimensions adaptées pour pouvoir y introduire par coulissement les clés 16, 17 avec un jeu réduit mais cependant suffisant. Le jeu prévu est limité pour réduire le plus possible la pénétration de mélange dans les passages pendant le moulage de la bande. Les passages 181, 182, 183 réalisés vers le milieu de la longueur des branches 13, 14, 15 du support 12 (comme ceux situés près des extrémités) sont disposés de façon à ce qu'une même clé 17 puisse être introduite simultanément dans lesdits trois passages de manière à délimiter avec le support 12 de l'élément moulant 10 deux orifices totalement clos 20, 21 destinés à mouler deux éléments de liaison de section transversale rectangulaire. Enfin, après mise en place de la deuxième clé 16 dans les passages prévus 191, 192, 193 deux autres orifices 22, 23 totalement clos sont formés et délimités par les branches du support 12, par la clé 17 et par la clé 16.

Pendant le moulage d'une découpure dans une bande de gomme par l'élément moulant 10, la gomme vient se mouler contre les parois dudit élément et remplit les orifices 20, 21, 22, 23 reliant ainsi les parois opposées de ladite incision.

Après moulage d'une découpure par l'élément moulant 10 dans sa configuration de moulage de la figure 2, et avant de procéder au démoulage de l'élément moulant 10, on procède au dégagement des clés 16, 17 du support par glissement hors de leurs passages respectifs; ce mouvement de dégagement de chaque clé s'opère selon une direction qui est essentiellement différente de la direction de démoulage de la pièce de moule portant l'élément moulant. Pour réaliser ce mouvement de dégagement des clés, il est prévu des moyens non représentés sur la figure 4 montrant une étape intermédiaire dudit mouvement de dégagement en cours de réalisation.

Sur cette figure 4, on a représenté l'élément moulant 10 selon une coupe B-B repérée sur la figure 3, ledit élément étant noyé dans la gomme après moulage d'une bande et avant la phase de démoulage dudit élément. On distingue, outre la formation de quatre éléments de liaison 24, 25, 26, 27, les clés 16, 17 étant partiellement dégagées des branches 13, 14, 15 du support 12. En poursuivant totalement le dégagement des clés 16, 17, les éléments de liaison en gomme formés ne sont plus en contact avec lesdites clés et le démoulage de l'élément moulant est alors possible de manière habituelle par déplacement des différentes pièces de moule. Dans l'exemple présenté, le déplacement des clés 16, 17 s'effectue dans une direction qui est parallèle à la direction longitudinale de l'élément moulant 10 tandis que la direction de déplacement du support 12 est perpendiculaire à cette direction.

L'élément moulant qui vient d'être décrit peut de manière avantageuse être modifié de manière à obtenir un ou des orifices dont les sections transversales ont des formes variées pour mouler des éléments de liaison adaptés aux exigences de performances recherchées pour une bande de roulement pourvue d'une pluralité d'incisions et/ou de rainures de ce type. Bien entendu, les formes des supports et des clés peuvent également être adaptées de manière à mouler une forme particulière de découpure (les branches du support peuvent par exemple, être de largeur et/ou de longueur et/ou d'épaisseur différentes; les clés peuvent être, par exemple, de section transversale circulaire ou bien ovale).

La figure 5 montre une variante d'un élément moulant 30 selon l'invention comportant un support constitué de deux parties distinctes 31, 32 de hauteurs différentes et faisant saillie à la surface de moulage d'une pièce d'un moule 34. Chacune des deux parties 31 et 32 du support, de forme rectangulaire et d'épaisseur h, comporte, à son extrémité la plus éloignée de la surface de moulage 341 du moule, un renflement 37, 38, de forme générale externe triangulaire, percé d'un trou formant deux passages 35, 36 de section transversale triangulaire, lesdits passages 35, 36 étant destinés à la mise en place d'une clé 33 de section transversale triangulaire correspondant aux sections transversales des passages 35, 36 tout en ménagent un jeu approprié pour la mise en place des clés.

De manière préférentielle, la clé 33 de section transversale triangulaire est préférentiellement orientée de façon à ce que ladite clé, une fois en place, rentre en contact avec le mélange de gomme à mouler avec une arête 39 (ce qui permet de réduire l'effort nécessaire à la pénétration de l'élément moulant dans ledit mélange). En outre; et compte tenu de la différence de hauteur entre les deux parties 31 et 32 du support, la face supérieure de la clé 33 fait un angle α avec une direction tangente à la surface de la pièce du moule où est fixé l'élément moulant 30.

Comme variante à ce dernier élément, il peut être prévu que l'un des passages 35 ou 36 ne débouche que sur un côté de l'une des parties 31 ou 32 et soit de dimension appropriée pour recevoir l'extrémité de la clé 33; cette disposition réduit la quantité de gomme qui peut pénétrer dans ledit passage.

Dans cette variante d'élément moulant 30 selon l'invention, on obtient après moulage, une incision débouchant à la surface de roulement de la bande dont les parois principales sont reliées mécaniquement par un pont de gomme affleurant ladite surface de roulement. Il est ainsi possible d'obtenir une bande de roulement ayant à l'état neuf un grand nombre de découpures tout en conservant une rigidité maximale et ayant une longueur d'arêtes actives sensiblement augmentée après usure partielle atteignant la partie moulée par la clé 33.

A l'usage, il a été constaté que le jeu nécessaire à la mise en place des clés dans les passages par simple glissement conduisait à la création de films de gomme (par film on entend une quantité de gomme d'épaisseur faible, c'est-à-dire au plus égale au jeu entre clé et passage). Ces films de gomme sont rompus au moins localement au moment du dégagement des clés et pendant le démoulage final de l'élément moulant, de sorte que la continuité de la découpure moulée ne s'en trouve pas affectée. Pour réduire encore la présence de ces films après démoulage, il est avantageux de prévoir, dans chaque passage de clé et sur chaque clé, des filetages permettant d'introduire chacune desdites clés par vissage pour réaliser l'assemblage de l'élément moulant. Cette disposition permet de réduire de façon sensible la quantité de gomme pouvant pénétrer dans chaque passage et facilite ainsi le dégagement de chaque clé en réduisant l'effort à appliquer sur chaque clé. En outre, le mouvement de rotation imposé à chaque clé pour le dévissage a pour effet de cisailler et donc de rompre les éventuels films formés entre chaque clé et les passages de clé.

Afin de faciliter encore le dégagement de chaque clé du support, il est avantageux de prévoir que chacune desdites clés est de forme tronconique (section transversale dont la surface diminue progressivement d'une extrémité à l'autre de ladite clé), les passages ayant également des formes tronconiques; en outre, cette disposition peut être combinée avec la présence sur chaque clé, au moins dans les zones correspondant à chaque passage, et dans chaque passage de filets permettant la mise en place desdites clés dans les passages par vissage et cela afin de rompre systématiquement les films de gomme formés pendant le moulage dans chaque passage.

La figure 6 montre une autre variante d'élément moulant 40 selon l'invention comportant une première partie plane 41 prolongée par trois branches 42, 43, 44 sensiblement de même hauteur et de même épaisseur que la partie plane 41. Chaque branche 42, 43, 44 comporte une déformation semi-cylindrique 46, 47, 48 située à proximité des extrémités de chacune desdites branches. Ces déformations 46, 47, 48 sont orientées de manière alternée, c'est-à-dire qu'une branche et sa suivante directe (suivant la direction longitudinale de l'élément) présentent des déformations dont les concavités sont orientées dans des sens opposés; de cette façon, il est réalisé trois passages, chacun d'eux n'étant pas complètement fermé, dans lesquels il est possible d'introduire avant moulage une clé 45 de section circulaire appropriée, ladite clé 45 étant maintenue en place par l'alternance des concavités des déformations 46, 47, 48 et éventuellement l'élasticité des branches 42, 43, 44 pendant la phase de pénétration dans le mélange de gomme. La géométrie semi-cylindrique des déformations n'est bien sûr pas une nécessité, toute autre forme géométrique adaptée à la forme des clés pouvant également convenir.

Dans une autre variante proche de celle représentée à la figure 6, on peut prévoir qu'au moins une déformation (bien que non totalement fermée, à l'image de ce qui est montré sur les figures 3 et 5) soit à même de résister aux efforts exercés par la gomme pendant l'opération de moulage pour maintenir en place une clé.

La figure 7 montre une autre variante d'un élément moulant 50 selon l'invention permettant de mouler une incision d'épaisseur moyenne faible devant l'épaisseur de la bande moulée et dont le tracé sur la surface de bande de roulement à l'état neuf et sur toute surface parallèle à la surface de ladite bande à l'état neuf prise dans l'épaisseur de ladite bande est de forme ondulée, ladite incision étant pourvue de deux éléments de liaison en gomme assurant une liaison mécanique entre les parois principales de ladite incision. L'élément moulant permettant de mouler cette incision comprend un support 51 comportant trois branches 52, 53, 54 ledit support étant formé dans une plaque métallique d'épaisseur constante et présentant des ondulations dans la direction longitudinale du support. Un passage est réalisé dans chacune des branches 52, 53, 54 de façon à pouvoir mettre en place une clé 55, ladite clé suivant au mieux les ondulations du supports 51.

Pour cela, on prévoit d'utiliser, pour fabriquer la clé 55, un matériau suffisamment flexible lorsqu'il se présente sous une faible épaisseur de façon à pouvoir engager ladite clé dans les passages prévus sur le support et la sortir des mêmes passages pour permettre, après moulage d'une incision, le démoulage de l'élément moulant. Un exemple de réalisation consiste à fabriquer la clé 55 sous forme d'une bande métallique mince et d'épaisseur inférieure à l'épaisseur des branches 52, 53, 54 du support et à la disposer sur chant de façon à pouvoir la déformer aisément pour la mettre en place dans les passages prévus dans les branches 52, 53, 54. Dans cette disposition, la clé 55 résiste suffisamment aux efforts exercés par la gomme pendant la phase de pénétration de l'élément moulant dans la gomme de la bande de roulement.

Un autre exemple de réalisation consiste à utiliser un câble souple pour former la clé 55; par câble, on entend soit un fil unique soit un assemblage de plusieurs fils.

Un mode de réalisation pratique permettant la mise en place dans le support et le dégagement des clés après le moulage d'une bande consiste par exemple à prévoir, sur le moule et de part et d'autre de l'élément moulant, des nervures sur lesquelles prend appui ledit élément et à l'intérieur desquelles sont, en outre, prévus des logements de dimensions adéquates permettant de venir loger lesdites clés à l'aide de moyens appropriés.

La figure 8 montre une réalisation selon cette dernière variante permettant la mise en place d'une clé dans un support et à son dégagement. Sur cette figure 8, on voit une partie de moule 60 comportant deux nervures 61, 62 destinées à mouler deux rainures dans une bande de roulement d'un pneumatique et, placée entre lesdites deux nervures 61, 62, un élément moulant 63 conforme à l'invention et comportant un support 64 prenant appui à la fois sur la surface de moulage du moule 60 et sur les deux nervures 61, 62. Le support 64 est pourvu de deux branches 65, 66 disposées de manière à prendre appui sur les nervures 61, 62, et lesdites branches comportant des passages amênagés près de leurs extrémités. Avec ce support 64 est assemblée une clé 67 pour réaliser l'élément moulant 63. La particularité de cette variante d'élément moulant, représenté sur cette figure 8, est qu'il est prévu, dans le prolongement du passage réalisé sur la branche 66, un logement 68 (représenté en traits pointillés) dans la nervure 61 adjacente à l'élément moulant 63, ledit logement 68 étant fonctionnellement prévu pour permettre le dégagement de la clé 67 à l'intérieur de la nervure 61 en suivant un mouvement de rotation autour d'un axe sensiblement perpendiculaire à la surface du moule. Des moyens non représentés sont également prévus pour réaliser le mouvement de mise en place et de dégagement de la clé 67.

De manière avantageuse, il est également possible de réaliser le dégagement de chaque clé à l'intérieur même d'une partie formant le support d'un élément moulant selon l'invention. Un exemple d'une telle réalisation est représenté à la figure 9 qui montre un élément moulant 70 dans sa configuration de moulage formé d'un support 71 comportant deux branches 72, 73 et d'une clé 74 dont une partie est visible entre les deux branches 72, 73 pour former un orifice 75. Sur cette figure 9, on a représenté en traits pointillés un logement 76 réalisé à l'intérieur des branches du support 71, ledit logement 76 se prolongeant jusque dans le moule 77 pour permettre de recevoir en totalité la clé 74 au moment de l'opération de désassemblage. Dans la variante présentée à la figure 9, le déplacement de la clé 74 à l'intérieur de son logement 76 suit une trajectoire sensiblement circulaire autour d'un axe de rotation perpendiculaire à un plan contenant la direction longitudinale et transversale de l'élément moulant. Des moyens, non représentés ici, sont en outre prévus pour pouvoir actionner la clé 74 et ainsi soit la mettre en place dans le support 71 pour former l'élément moulant 70 avant moulage soit la déplacer pour permettre le démoulage.

Une autre variante de ce dernier élément moulant placé entre deux nervures de moule consiste à réaliser un support constitué uniquement d'une branche prenant appui sur une desdites nervures, ladite branche comportant au moins un passage pour une clé, ladite clé une fois en place pour le moulage reliant la branche à la deuxième desdites nervures aménagée pour recevoir l'extrémité de ladite clé.

D'une manière générale, l'élément moulant selon l'invention peut aussi bien être employé dans un moule de moulage et vulcanisation d'une bande de roulement en gomme seule que dans un moule de moulage d'un pneumatique pourvu d'une bande de roulement.

Un avantage de l'élément moulant selon l'invention réside dans la facilité avec laquelle il est possible de changer une ou plusieurs clés dudit élément, par exemple après une utilisation intense nécessitant un remplacement, sans avoir à changer en totalité ledit élément.

Bien entendu, tous les exemples d'éléments moulants selon l'invention qui ont été décrits peuvent être prévus pour avoir une forme moyenne en zigzag ou ondulée dans la direction de leur hauteur, c'est-à-dire selon l'épaisseur de la bande moulée.


Anspruch[fr]
  1. Procédé de moulage d'une bande de roulement en gomme pourvue d'au moins une découpure dont les parois principales comportent au moins un élément de liaison, ledit procédé employant un moule comportant plusieurs pièces de moule, chaque pièce de moule pouvant être animée d'un mouvement de fermeture et d'ouverture selon une direction propre sensiblement perpendiculaire à la surface de moulage de ladite pièce de moule et l'une au moins desdites pièces de moule comprenant au moins un élément moulant faisant saillie à la surface de moulage de ladite pièce de moule, ledit élément moulant comportant au moins un orifice pour mouler au moins un élément de liaison, le procédé de l'invention comprenant les étapes suivantes :
    • on réalise l'élément moulant en au moins deux parties distinctes, une partie formant le support de l'élément et au moins une autre partie formant une clé de l'élément;
    • on positionne et on fixe la partie formant le support de l'élément moulant sur une pièce du moule de moulage du pneumatique de façon à ce que ledit support fasse saillie sur la surface de moulage de ladite pièce de moule;
    • on constitue l'élément moulant dans la configuration de moulage en assemblant chaque clé avec le support dudit élément;
    • on ferme le moule en déplaçant chaque pièce de moule selon sa direction de fermeture;
    • on moule alors la bande de gomme;
    • on dégage chaque clé du support de l'élément moulant;
    • on extrait le support en déplaçant chaque pièce de moule selon sa direction d'ouverture opposée à la direction de fermeture.
  2. Procédé selon la revendication 1 caractérisé en ce que chaque clé pour être dégagée du support de l'élément moulant est déplacée dans une direction différente de la direction de fermeture/ouverture de la pièce de moule portant ledit élément.
  3. Élément moulant (10) destiné à mouler un motif de découpure dans une bande de roulement en gomme, ladite découpure présentant au moins deux parois principales en vis-à-vis reliées par au moins un élément de liaison en gomme, ledit élément moulant (10) comportant au moins un orifice (20, 21, 22, 23) pour mouler chacun desdits éléments de liaison pendant le moulage de la bande, l'élément moulant (10) étant constitué par l'assemblage d'une première partie formant le support (12) de élément destiné à faire saillie à la surface de moulage (111) d'une pièce (11) d'un moule et par une deuxième partie constituée par une ou plusieurs pièces formant chacune une clé (16, 17), l'élément moulant (10) étant caractérisé en ce que chaque clé est amovible par rapport au support de l'élément pour permettre le démoulage.
  4. Élément moulant (10) selon la revendication 3 caractérisé en ce que chaque clé (16, 17) délimitant au moins partiellement un orifice (20, 21, 22, 23) de l'élément moulant (10) peut être déplacée suivant une direction sensiblement différente de la direction de fermeture/ouverture de la pièce (11) de moule portant ledit élément pour permettre le démoulage dudit élément (10) sans rupture des éléments de liaison formés.
  5. Élément moulant (10) selon la revendication 4 caractérisé en ce que chaque clé (16, 17) délimitant au moins partiellement un orifice (20, 21, 22, 23) de l'élément moulant (10) peut être déplacée suivant une direction sensiblement perpendiculaire à la direction de fermeture/ouverture de la pièce (11) de moule portant ledit élément pour permettre le démoulage dudit élément (10) sans rupture des éléments de liaison formés.
  6. Élément moulant (10) selon la revendication 4 ou la revendication 5 caractérisé en ce que le support (12) comporte au moins un passage (181, 182, 183, 191, 192, 193) destiné à la mise en place d'une clé (16, 17) pour constituer ledit élément moulant (10) avant moulage.
  7. Élément moulant (10) selon la revendication 6 caractérisé en ce qu'au moins un passage (181, 182, 183, 191, 192, 193) est pourvu d'un filetage pour permettre le montage d'une clé (16, 17) par vissage dans ledit passage réduisant ainsi la quantité de gomme moulée dans le passage.
  8. Élément moulant (30) selon l'une des revendications 3 à 7 caractérisé en ce que le support dudit élément est constitué d'au moins deux parties distinctes (31, 32) chaque partie étant fixée à une pièce de moule.
  9. Élément moulant selon l'une des revendications 3 à 8 caractérisé en ce qu'au moins une clé présente une section transversale qui varie d'une extrémité de ladite clé à l'autre pour faciliter l'opération de dégagement de ladite clé du support.
  10. Élément moulant selon l'une des revendications 3 à 9 caractérisé en ce qu'au moins une clé fait un angle α différent de zéro avec une direction tangente à la surface de moulage du moule.
  11. Élément moulant (50) selon l'une des revendications 3 à 10 caractérisé en ce que la trace de la découpure, à la surface de la bande de roulement, moulée par ledit élément a une forme ondulée et en ce que chaque clé (55) est réalisée de manière à présenter une flexibilité suffisante pour pouvoir être mise en place sur le support (51) avant moulage et être enlevée pour effectuer le démoulage dudit élément moulant.
  12. Élément moulant (40) selon l'une des revendications 3 à 11 caractérisé en ce que le support (41) comporte au moins deux branches (42, 43, 44) ayant chacune au moins une déformation (46, 47, 48) présentant une concavité, lesdites déformations ayant leurs concavités orientées de façon alternée pour permettre la mise en place et le maintien d'au moins une clé (45) de section appropriée pour constituer ledit élément moulant.
  13. Élément moulant selon l'une des revendications 3 à 12 caractérisé en ce que le mouvement de mise en place et de dégagement d'au moins une clé s'effectue en suivant une trajectoire sensiblement circulaire.
  14. Élément moulant (63) selon l'une des revendications 3 à 13 caractérisé en ce qu'il est prévu des moyens de logement (68) d'au moins une clé (67) à l'intérieur d'au moins un élément de relief (61) faisant saillie à la surface de moulage du moule.
  15. Élément moulant (70) selon l'une des revendications 3 à 13 caractérisé en ce qu'il est prévu un logement (76) à l'intérieur du support (71) pour recevoir au moins en partie une clé (74) pendant le mouvement de dégagement de ladite clé.
  16. Élément moulant selon l'une des revendications 3 à 15 caractérisé en ce qu'une clé au moins est composée d'un câble.
  17. Moule pour mouler une bande de roulement d'un pneumatique comportant au moins un élément moulant défini selon l'une des revendications 3 à 16.
  18. Bande de roulement pour pneumatique réalisée par le procédé selon l'une des revendications 1 ou 2.






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com