PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP1298464 06.06.2007
EP-Veröffentlichungsnummer 0001298464
Titel Optische Quarzglasfaser mit doppeltem Polymer-Mantel
Anmelder Alcatel Lucent, Paris, FR
Erfinder Andrieu, Xavier, 91220 Bretigny sur Orge, FR;
Decaumont, Anne, 91220 Bretigny sur Orge, FR;
Gasca, Laurent, 91140 Villebon sur Yvette, FR;
Provost, Lionel, 91460 Marcoussis, FR;
Lempereur, Simon, 94800 Villejuif, FR;
Bousselet, Philippe, 91630 Leudeville, FR
Vertreter derzeit kein Vertreter bestellt
DE-Aktenzeichen 60219738
Vertragsstaaten AT, BE, BG, CH, CY, CZ, DE, DK, EE, ES, FI, FR, GB, GR, IE, IT, LI, LU, MC, NL, PT, SE, SK, TR
Sprache des Dokument FR
EP-Anmeldetag 05.09.2002
EP-Aktenzeichen 022921837
EP-Offenlegungsdatum 02.04.2003
EP date of grant 25.04.2007
Veröffentlichungstag im Patentblatt 06.06.2007
IPC-Hauptklasse G02B 6/036(2006.01)A, F, I, 20061107, B, H, EP

Beschreibung[fr]

La présente invention concerne le domaine des fibres optiques utilisées pour la transmission et/ou l'amplification de signaux optiques.

Une fibre optique est classiquement constituée d'un coeur entouré d'une gaine optique et protégée par un revêtement. Le coeur a pour fonction de transmettre, et éventuellement d'amplifier, un signal optique, et la gaine optique a pour fonction de confiner le signal optique dans le coeur. A cet effet, les indices de réfraction du coeur n1 et de la gaine n2 sont tels que n1>n2.

Les fibres optiques utilisées en transmission peuvent être constituées d'un coeur monomode, pour la propagation d'un unique signal optique, ou multimode pour la propagation simultanée de plusieurs signaux optiques. Le caractère monomode ou multimode d'une fibre optique dépend essentiellement de son diamètre de coeur. Les fibres de transmission multimodes sont avantageusement utilisées pour des applications sur courtes distances à débit moyen, c'est à dire de bande passante étroite.

Divers types de fibres de transmission existent répondant à des critères différents de propriétés optiques telles que la largeur de la bande passante et l'atténuation, de coûts, de contraintes de fabrication, et autres. Selon les applications, il est peut être particulièrement important de favoriser la transmission des données sur une large bande passante (haut débit) ou de garantir une atténuation limitée (transmission longue distance).

On a cherché à augmenter la bande passante en réalisant des fibres à gradient d'indice par exemple, ou en réalisant une gaine optique en polymère entourant le coeur en silice (Polymer Clad Silica Fiber, PCSF) mais avec des performances limitées à environ 100 MHz.km pour une fibre PCSF.

Il existe également des fibres optiques plastiques, c'est à dire dont le coeur est composé d'un matériau plastique, et qui présente la particularité d'avoir une très large bande passante. Par exemple, la fibre dite « Lucina » proposée par la société Asahi Glass présente une bande passante supérieure à 500MHz.km contre environ 100MHz.km pour une fibre silice à gradient d'indice. Néanmoins, une telle fibre plastique présente une atténuation importante de l'ordre de 50 à 100 dB/km contre 5 à 10 dB/km pour une fibre PCS décrite précédemment. En outre, une telle fibre optique plastique est coûteuse et vieillie mal.

L'objet de la présente invention est de proposer une nouvelle structure de fibre optique qui permette d'atteindre un compromis entre les avantages procurés par les fibres PCS et les fibres plastiques.

En particulier, la bande passante des fibres plastiques est améliorée de par des défauts situés dans le polymère constituant le coeur multimode de la fibre, ces défauts engendrant des changements de mode des signaux optiques transmis.

En revanche, le plastique atténue considérablement l'intensité du signal transmis, ce qui n'est pas acceptable pour des applications de grande puissance telles que les fibres amplificatrices ou les fibres de transmission longues distances.

A cet effet, l'invention propose une fibre optique comprenant une double gaine plastique entourant un coeur en silice. Ainsi, le couplage de mode est assuré par une gaine intermédiaire présentant des inhomogénéités et dont l'indice de réfraction est sensiblement égal à celui du coeur. La seconde gaine optique assure la fonction classique de guidage optique du signal.

Par ailleurs, les fibres optiques dites « à pompage par la gaine » sont utilisées pour l'amplification et sont généralement constituées de deux coeurs concentriques : un coeur central monomode constitué d'un milieu amplificateur et destiné à la propagation d'un unique signal optique à amplifier, et un coeur multimode, entourant le coeur monomode, utilisé pour la propagation d'un faisceau de pompage. Une gaine optique entoure le coeur multimode. L'indice de réfraction est le plus élevé dans le coeur central et le plus faible dans la gaine. Ainsi, les deux coeurs concentriques se comportent comme des guides d'ondes.

Une fibre optique amplificatrice fonctionne sur le principe dit de l'émission stimulée, selon lequel un matériau peut émettre une onde lumineuse de même longueur d'onde et de même phase que l'onde lumineuse transmise, et cela par excitation dudit matériau au moyen d'une source lumineuse de grande énergie, typiquement un laser de pompage dont la longueur d'onde est inférieure à celle du signal transmis dans la fibre. Les principaux matériaux amplificateurs utilisés sont des ions de terre rare tels que de l'erbium ou de l'ytterbium par exemple, et sont généralement intégrés comme dopants dans le coeur central monomode de la fibre.

Le faisceau de pompage est classiquement émis par un laser à injection apte à émettre un faisceau d'une grande puissance. Le faisceau de pompage se propage dans le coeur multimode de la fibre optique et traverse régulièrement le coeur monomode. L'interaction entre la pompe et le milieu amplificateur d'une part, et entre le signal et le milieu amplificateur d'autre part permet une amplification du signal. Le faisceau signal est ainsi amplifié optiquement par les inversions de populations dues aux absorptions du faisceau de pompage par le matériau amplificateur du coeur central.

L'efficacité de l'amplification est directement liée à l'efficacité du pompage qui est essentiellement conditionnée par l'efficacité du couplage entre le coeur monomode et le coeur multimode.

Or, une des difficultés qui se posent avec les coeurs concentriques cylindriques est que certains rayons lumineux véhiculés par le coeur multimode suivent une trajectoire en hélice autour du coeur monomode sans jamais y pénétrer, c'est à dire sans jamais traverser le matériau amplificateur. L'énergie portée par ces rayons est donc injectée en vain dans la fibre, car elle n'est jamais utilisée pour amplifier le signal transporté dans le coeur monomode.

Ainsi, les fibres optiques à pompage comportent généralement une structure particulière qui leur permet d'accepter davantage de puissance optique de pompage et ainsi d'augmenter l'amplification du signal optique qui est obtenue par absorption d'énergie. Par exemple, pour tenter de résoudre ce problème, il a déjà été proposé, notamment dans le brevet US-A-5 966 491, de former des rainures longitudinales dans la surface externe du coeur multimode, afin de briser les trajectoires en hélice des rayons lumineux et forcer ces derniers à rencontrer l'interface du coeur monomode.

Il est également connu de réaliser une interface de géométrie irrégulière entre le coeur multimode et la gaine optique, telle que cela est décrit dans la demande de brevet WO 01/38244, afin de modifier les trajectoires des signaux optiques et provoquer des changements de modes, ou d'introduire des particules solides dans la gaine optique, telle que cela est décrit dans la demande de brevet EP 1 072 911 A1, afin de perturber mécaniquement les trajectoires des rayons lumineux des signaux se propageant dans le coeur multimode.

La présente invention propose une autre solution pour augmenter le couplage de mode dans une fibre optique amplificatrice.

A cet effet, l'invention propose une fibre optique comprenant une double gaine plastique entourant le coeur. Ainsi, le couplage de mode est assuré par une gaine intermédiaire présentant des inhomogénéités et dont l'indice de réfraction est sensiblement égal à celui du coeur multimode. La seconde gaine optique assure la fonction classique de guidage optique des signaux dans le coeur multimode. Les perturbations introduites dans la gaine intermédiaire sont des perturbations optiques. L'indice de la gaine intermédiaire est en effet sensiblement égale à celui du coeur multimode, les signaux optiques du coeur multimode vont donc se propager également dans cette gaine intermédiaire, mais les inhomogénéités présentes dans cette gaine induisent des variations locales d'indice de réfraction qui modifient les modes de propagation optique des signaux du coeur multimode.

Plus particulièrement, la présente invention se rapporte à une fibre optique comprenant un coeur optique multimode en silice d'indice de réfraction n1 et au moins une gaine optique en polymère d'indice de réfraction n2, avec n1>n2, caractérisée en ce qu'elle comprend en outre une gaine optique intermédiaire en polymère hétérogène, située entre ledit coeur multimode et ladite gaine optique, et ayant un indice de réfraction sensiblement égal à l'indice de réfraction n1 du coeur multimode.

Selon une caractéristique, la gaine optique intermédiaire présente une épaisseur inférieure ou égale à 10 µm.

Selon les modes de réalisation, la gaine optique intermédiaire en polymère hétérogène est composée d'un polymère intrinsèquement inhomogène incluant des variations de densité locales, tel que des réseaux de polyuréthane acrylate, ou d'un alliage et/ou d'un mélange de polymères différents, ou de réseaux de polymères interpénétrés ou semi-interpénétrés, ou d'un polymère contenant des particules transparentes organiques ou inorganiques.

Selon une application, la fibre optique selon l'invention comprend un coeur central monomode en silice d'indice de réfraction n0 entouré du coeur multimode en silice d'indice de réfraction n1, avec n0>n1, et constitue un amplificateur optique, le coeur central monomode étant dopé avec un matériau amplificateur.

Les particularités et avantages de la présente invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description qui suit, donnée à titre d'exemple illustratif et non limitatif, et faite en référence aux figures annexées dans lesquelles :

  • la figure 1 illustre schématiquement par une vue en coupe transversale d'une fibre optique de transmission selon l'invention ;
  • la figure 2 illustre schématiquement par une vue en coupe transversale d'une fibre optique amplificatrice selon l'invention.

La structure de la fibre optique proposée par la présente invention peut être appliquée à une fibre de transmission optique multimode, ou à une fibre amplificatrice.

Une telle fibre est en effet constituée d'un coeur optique multimode 10 en silice d'indice de réfraction n1 et d'une gaine optique 30 en polymère d'indice de réfraction n2, avec n1>n2. Selon une caractéristique essentielle de l'invention, la fibre comprend en outre une gaine optique intermédiaire 20 en polymère hétérogène, située entre ledit coeur multimode 10 et ladite gaine 30, et ayant un indice de réfraction sensiblement égal à l'indice de réfraction n1 du coeur multimode.

Les signaux optiques se propageant dans le coeur multimode 10 vont pénétrer dans la gaine intermédiaire 20 puisque l'indice de réfraction n1 est le même, la gaine intermédiaire 20 ne fait pas office de guide d'onde.

L'épaisseur de la gaine optique intermédiaire 20 doit être choisie limitée de manière à éviter une propagation propre d'un ou plusieurs modes optiques du signal. Par exemple, la gaine polymère intermédiaire présente avantageusement une épaisseur inférieure ou égale à 10µm.

La gaine optique intermédiaire 20 est en polymère hétérogène, c'est à dire présente des inhomogénéités provoquant des changements de mode optique des signaux qui la traversent. Les inhomogénéités de la gaine intermédiaire 20 sont des inhomogénéités qui induisent des effets essentiellement optiques par des variations locales de l'indice de réfraction n1.

Selon un premier mode de réalisation, la gaine intermédiaire 20 peut, par exemple, être composée d'un polymère intrinsèquement inhomogène incluant des variations de densité locales. Par exemple, les réseaux de polyuréthane acrylate présentent, dans leur structure naturelle, des agglomérats durs (connus sous le terme de « hard cluster » en terminologie anglaise) qui induisent des variations de densité et donc d'indice de réfraction. Ces agglomérats sont généralement répartis de manière aléatoire dans le réseau de polymère et doivent avoir une taille suffisante pour provoquer une réfraction locale de la lumière, soit environ 1/20 de la longueur d'onde de signal transmis. La quantité et la taille des agglomérats peuvent être ajustées par un homme du métier en variant les compositions de résines utilisées pour préparer le polymère de cette gaine intermédiaire 20.

Selon un deuxième mode de réalisation possible, la gaine optique intermédiaire 20 en polymère hétérogène peut être composée d'un alliage et/ou d'un mélange de polymères différents. Un tel mélange peut être effectué à un niveau nanométrique ou micrométrique, selon les polymères choisis par l'homme du métier pour réaliser cette gaine intermédiaire.

Selon un autre mode de réalisation envisageable, la gaine optique intermédiaire 20 en polymère hétérogène peut être composée d'un polymère contenant des particules transparentes organiques ou inorganiques dont la nature, la quantité et la taille peuvent être déterminées par l'homme du métier en fonction des applications.

Selon un autre mode de réalisation possible, la gaine optique intermédiaire 20 en polymère hétérogène peut être composée de réseaux de polymères interpénétrés (connus sous l'acronyme IPN pour lnterpenetrating Polymer Network en terminologie anglaise) ou semi-interpénétrés (SIPN). Un réseau interpénétré correspond à un assemblage macromoléculaire d'au moins deux réseaux de polymères partiellement interlacés, et un réseau semi-interpénétré correspond à un assemblage macromoléculaire d'au moins un réseau de polymère avec au moins une chaîne linéaire.

Ces exemples de composition de la gaine intermédiaire en polymère hétérogène ne sont donnés qu'à titre d'exemple illustratif, et d'autres compositions hétérogènes peuvent être envisagées, telles que des polymères en solutions, en émulsions, ou des matériaux thermoplastiques par exemple.

Les exemples décrits ci-dessus pour réaliser la gaine intermédiaire 20 présentent cependant l'avantage de ne pratiquement pas modifier les procédés de fabrication classiques des fibres optiques qui utilisent déjà de tels polymères pour réaliser les revêtements de fibres. Un simple ajout d'une filière supplémentaire permet de réaliser la gaine intermédiaire en ligne lors du fibrage de la fibre optique.

La gaine optique intermédiaire 20 définit dans la présente invention permet avantageusement d'améliorer le couplage des modes optiques se propageant dans le coeur multimode 10. En effet, les défauts optiques, naturels ou ajoutés, dans la gaine intermédiaire 20 en polymère hétérogène permettent de provoquer des changements de mode dans la propagation des signaux optiques transmis par le coeur multimode 10.

Ainsi, dans le cas d'une application aux fibres optiques de transmission, de tels changements de modes optiques de propagations des signaux entraîneront un élargissement de la bande passante de transmission, sans pour autant entraîner une dégradation importante de l'atténuation des signaux optiques transmis. En effet, le coeur de la fibre, dans lequel se propage l'essentiel de l'énergie lumineuse, est composé de silice qui présente de très bonnes propriétés en terme d'atténuation. Une telle fibre est particulièrement adaptée à des applications de réseaux d'accès pour des transmissions haut débit sur des distances moyennes.

De même, dans le cas d'une application aux fibres optiques amplificatrices, c'est à dire dans le cas où le coeur multimode 10 entoure un coeur monomode 9 dopé d'un matériau amplificateur, de tels changements de modes optiques de propagations des signaux entraînera une amélioration de l'efficacité du couplage entre le coeur monomode et le coeur multimode.


Anspruch[fr]
  1. Fibre optique comprenant un coeur optique multimode (10) en silice d'indice de réfraction n1 et au moins une gaine optique (30) en polymère d'indice de réfraction n2, avec n1>n2, caractérisée en ce qu'elle comprend en outre une gaine optique intermédiaire (20) en polymère hétérogène, située entre ledit coeur multimode (10) et ladite gaine optique (30), et ayant un indice de réfraction sensiblement égal à l'indice de réfraction n1 du coeur multimode (10).
  2. Fibre optique selon la revendication 1, caractérisée en ce que la gaine optique intermédiaire (20) présente une épaisseur inférieure ou égale à 10 µm.
  3. Fibre optique selon l'une des revendications 1 à 2, caractérisée en ce que la gaine optique intermédiaire (20) en polymère hétérogène est composée d'un polymère intrinsèquement inhomogène incluant des variations de densité locales.
  4. Fibre optique selon la revendication 3, caractérisée en ce que la gaine optique intermédiaire (20) en polymère hétérogène est composée de réseaux de polyuréthane acrylate.
  5. Fibre optique selon l'une des revendications 1 à 2, caractérisée en ce que la gaine optique intermédiaire (20) en polymère hétérogène est composée d'un alliage et/ou d'un mélange de polymères différents.
  6. Fibre optique selon l'une des revendications 1 à 2, caractérisée en ce que la gaine optique intermédiaire (20) en polymère hétérogène est composée de réseaux de polymères interpénétrés ou semi-interpénétrés.
  7. Fibre optique selon l'une des revendications 1 à 2, caractérisée en ce que la gaine optique intermédiaire (20) en polymère hétérogène est composée d'un polymère contenant des particules transparentes organiques ou inorganiques.
  8. Fibre optique selon l'une des revendications précédentes, caractérisée ne ce qu'elle comprend un coeur central monomode (9) en silice d'indice de réfraction n0 entouré du coeur multimode (10) en silice d'indice de réfraction n1, avec n0>n1.
  9. Fibre optique selon la revendication 8, caractérisée en ce qu'elle constitue un amplificateur optique, le coeur central monomode (9) étant dopé avec un matériau amplificateur.






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com