PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP1833171 25.10.2007
EP-Veröffentlichungsnummer 0001833171
Titel Vorrichtung mit Rauschunterdrückung zum Empfangen und/oder Senden von Funksignalen
Anmelder The Swatch Group Research and Development Ltd., Marin, CH
Erfinder Zellweger, Emil, 4514, Lommiswil, CH;
Casagrande, Arnaud, 2523, Lignières, CH
Vertreter derzeit kein Vertreter bestellt
Vertragsstaaten AT, BE, BG, CH, CY, CZ, DE, DK, EE, ES, FI, FR, GB, GR, HU, IE, IS, IT, LI, LT, LU, LV, MC, NL, PL, PT, RO, SE, SI, SK, TR
Sprache des Dokument FR
EP-Anmeldetag 09.03.2006
EP-Aktenzeichen 061108999
EP-Offenlegungsdatum 12.09.2007
Veröffentlichungstag im Patentblatt 25.10.2007
IPC-Hauptklasse H04B 1/28(2006.01)A, F, I, 20070814, B, H, EP

Beschreibung[fr]

L'invention concerne un dispositif de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences basse puissance à réduction du bruit. Une double conversion de fréquence est opérée dans le dispositif de manière à abaisser la fréquence des signaux radiofréquences reçus ou à augmenter la fréquence des signaux en bande de base à transmettre. Pour ce faire, le dispositif comprend un filtre passe-bande lié à une antenne de réception ou d'émission de signaux radiofréquences, au moins un amplificateur à faible bruit pour amplifier les signaux reçus ou transmis, et un premier et second blocs mélangeurs pour opérer une double conversion de fréquence à l'aide de signaux haute fréquence générés par un étage oscillateur et un élément diviseur.

Une double conversion de fréquence pour abaisser la fréquence des signaux radiofréquences reçus en une fréquence en bande de base est généralement nécessaire. Cela permet d'éviter certains problèmes parasites dans le cas d'une unique conversion de fréquence lors de la réception ou de l'émission des signaux radiofréquences.

Avec une unique conversion de fréquence, les signaux haute fréquence générés par l'étage oscillateur et fournis au bloc mélangeur doivent être de fréquence sensiblement égale à la fréquence des signaux radiofréquences. Des signaux parasites à fréquences harmoniques de la fréquence des signaux radiofréquences peuvent être produits. Comme le mélangeur possède une isolation limitée, il peut survenir également un rayonnement parasite inverse des signaux haute fréquence en direction de l'antenne dans le mode de réception des signaux radiofréquences. Ce rayonnement inverse de fréquence équivalente à la fréquence des signaux radiofréquences n'est ainsi pas filtré par le filtre passe-bande d'entrée. De plus dans le mode d'émission, les signaux radiofréquences produits de fréquence équivalente à la fréquence des signaux haute fréquence de l'étage oscillateur, peuvent influer sur l'étage oscillateur. De par le rayonnement des signaux radiofréquences transmis, un oscillateur commandé en tension d'un étage oscillateur est susceptible de générer des signaux haute fréquence de fréquence plus grande que la valeur souhaitée.

Lors de la conversion de fréquence dans un dispositif de réception/émission de signaux radiofréquences, il est constaté un problème de bruit qui est lié d'une part à l'amplificateur et au bloc mélangeur, et d'autre part à la fréquence image lors de la conversion de fréquence. Cette fréquence image est susceptible de perturber les signaux utiles de données à retirer des signaux radiofréquences captés notamment lors de la conversion d'une haute fréquence en une basse fréquence. Le gain des signaux à fréquence image en sortie du bloc mélangeur est en général plus important que le gain des signaux utiles de données, ce qui peut compliquer les opérations de traitement de l'information contenue dans les signaux radiofréquences captés.

Plusieurs réalisations de dispositifs de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences ont déjà été proposées par le passé pour réduire une partie du bruit, en particulier lors des opérations de conversion de fréquence des signaux radiofréquences captés. On peut citer à ce titre le document WO 03/009483 , qui décrit un tel dispositif de réception et d'émission de signaux radiofréquences dont la fréquence peut être égale à 2 GHz et 5 GHz à l'aide de deux antennes filtres. Lors des opérations de double conversion de fréquence, une architecture spécifique de l'un des blocs mélangeurs est réalisée de manière à retirer la fréquence image des signaux convertis. Un oscillateur commandé en tension est agencé pour générer des premiers signaux haute fréquence dont la fréquence se situe entre 2 et 5 GHz de manière qu'après la première conversion de fréquence, la fréquence des signaux intermédiaires se situe proche de 1.5 GHz.

Une telle solution proposée dans le document WO 03/009483 complique considérablement la structure d'un tel dispositif de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences pour pouvoir retirer ou atténuer les signaux parasites à fréquence image. La fréquence des premiers signaux haute fréquence n'est déterminée que pour se trouver entre les deux fréquences de signaux radiofréquences à capter ou transmettre. Un tel dispositif de réception et d'émission de signaux radiofréquences est fort consommateur en énergie électrique. De ce fait, il ne peut équiper un instrument portable de petite taille alimenté par une batterie ou un accumulateur d'énergie électrique.

L'invention a donc pour but principal de fournir un dispositif de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences basse puissance de conception simple pour réduire le bruit principalement lié à la fréquence image des signaux convertis afin de pallier les inconvénients de l'art antérieur cité ci-dessus. De plus, le maximum d'éléments du dispositif de structure simple doit pouvoir être intégré dans un unique circuit intégré par économie de place.

A cet effet, l'invention concerne un dispositif de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences basse puissance cité ci-devant qui se caractérise en ce que l'étage oscillateur est configuré de telle manière à générer des premiers signaux haute fréquence, dont la fréquence est en dehors de la bande de fréquence du filtre passe-bande et plus grande d'un facteur M/N compris entre 1 et 2 que la fréquence des signaux radiofréquences reçus, où N est un nombre entier plus grand que 1.

Un avantage du dispositif de réception et/ou d'émission selon l'invention réside dans le fait qu'en générant des premiers signaux haute fréquence, dont la fréquence est plus grande d'un facteur déterminé que la fréquence des signaux radiofréquences reçus, une forte réduction du bruit généré par une fréquence image en entrée du premier bloc mélangeur est obtenue. De cette manière, les signaux utiles sont moins perturbés afin de faciliter les opérations de démodulations subséquentes.

De préférence, la fréquence des premiers signaux haute fréquence est plus grande d'un facteur 4/3 de la fréquence des signaux radiofréquences captés. Après la première conversion de fréquence, les signaux intermédiaires obtenus ont donc une fréquence valant 1/3 de la fréquence des signaux radiofréquences. Ceci permet d'effectuer facilement une seconde conversion de fréquence à l'aide de seconds signaux haute fréquence de fréquence divisée par 4 par rapport à la fréquence des premiers signaux. Des signaux en bande de base, c'est-à-dire à fréquence porteuse voisine de 0, sont ainsi obtenus après deux opérations de conversion de fréquence à l'aide d'une structure simple et en réduisant fortement le bruit lié à la fréquence image.

Avantageusement, la structure du dispositif de réception et/ou d'émission est réalisée avec un nombre réduit de composants sans blindage particulier. La majeure partie du dispositif basse puissance peut être facilement intégrée dans un unique circuit intégré, par exemple réalisé dans une technologie CMOS à 0,25 µm. De ce fait à l'exception du filtre passe-bande et d'un cristal de quartz pour l'étage oscillateur, tous les autres éléments sont intégrés dans le circuit intégré. Toutefois comme l'amplificateur à faible bruit intégré précédant le premier bloc mélangeur est une des causes des signaux à fréquence image, il est donc avantageux que l'étage oscillateur génère de tels signaux haute fréquence à fréquence plus grande que la fréquence des signaux radiofréquences.

Les buts, avantages et caractéristiques du dispositif de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences basse puissance apparaîtront mieux dans la description suivante de formes d'exécution illustrées par les dessins sur lesquels :

  • la figure 1 représente une première forme d'exécution d'un dispositif de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences selon l'invention,
  • la figure 2 représente deux graphiques du gain et du bruit des signaux amplifiés et convertis à la sortie du premier bloc mélangeur montrant le niveau des signaux parasites à fréquence image en fonction de la fréquence des premiers signaux haute fréquence générés par l'étage oscillateur,
  • la figure 3 représente une seconde forme d'exécution d'une partie du dispositif pour l'émission de signaux radiofréquences selon l'invention, et
  • la figure 4 représente une troisième forme d'exécution d'une partie du dispositif pour l'émission de signaux radiofréquences selon l'invention.

Dans la description suivante, les éléments du dispositif de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences basse puissance qui sont bien connus de l'homme du métier dans ce domaine technique ne sont relatés que de manière simplifiée. Un tel dispositif peut être utilisé dans différentes applications, telles que dans un téléphone cellulaire d'un système de télécommunication par exemple, ou également pour la réception de signaux du type GPS pour des opérations de navigation.

En référence à la figure 1, un dispositif de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences selon l'invention est représenté de manière simplifiée en illustrant spécialement l'étage d'entrée pour les opérations de conversion de fréquence des signaux captés ou transmis. Pour ce faire, ledit dispositif comprend tout d'abord une antenne 8 pour recevoir ou transmettre des signaux radiofréquences RF, et un filtre passe-bande 9, qui peut être précédé d'un amplificateur à faible bruit non représenté. Ce filtre peut être un filtre passe-bande sélectif du type SAW (Surface Acoustic Wave en terminologie anglaise). Le filtre passe-bande est relié directement à un élément commutateur 10 susceptible d'être commandé pour placer le dispositif dans un mode de réception de signaux radiofréquences RF comme représenté en figure 1, ou dans un mode de transmission de signaux radiofréquences ST.

Pour la réception de signaux radiofréquences RF, le dispositif comprend également à la suite de l'élément commutateur 10, un amplificateur à faible bruit LNA 11 pour amplifier les signaux radiofréquences filtrés par le filtre 9, et un premier bloc mélangeur 12 pour effectuer une première opération de conversion de fréquence. Des signaux filtrés et amplifiés SR sont mélangés dans le premier bloc mélangeur avec des premiers signaux haute fréquence SVCO générés par un étage oscillateur 1. Les signaux intermédiaires SINR ainsi produits par le premier bloc mélangeur 12 sont principalement des signaux dont la fréquence est égale à la soustraction entre la fréquence porteuse des signaux radiofréquences filtrés SR et la fréquence des premiers signaux haute fréquence SVCO.

Bien entendu selon l'invention pour réduire le bruit relatif à la fréquence image en entrée de ce premier bloc mélangeur 12 causé en partie par l'amplificateur 11, l'étage oscillateur 1 est configuré de telle manière à générer des premiers signaux haute fréquence SVCO dont la fréquence est déterminée plus grande d'un facteur M/N que la fréquence porteuse des signaux radiofréquences filtrés et amplifiés SR. N et M sont des nombres entiers où M est plus grand que N mais inférieur à 2N pour que le facteur M/N soit compris entre 1 et 2. Préférentiellement, le nombre M est un multiple de 2. La fréquence des premiers signaux haute fréquence doit également être en dehors de la marge de fréquence du filtre passe-bande 9 d'entrée. Ceci permet d'éviter d'avoir un rayonnement des signaux haute fréquence à travers le filtre passe-bande et l'antenne dans le mode de réception, car le bloc mélangeur 12 a une isolation limitée.

Selon une forme préférée de réalisation du dispositif, l'étage oscillateur 1 est configuré de telle manière à générer des premiers signaux haute fréquence dont la fréquence est sensiblement égale à 4/3 de la fréquence des signaux filtrés et amplifiés SR. De cette manière pour la seconde opération de conversion de fréquence, il est possible de générer des seconds signaux haute fréquence SD en phase et en quadrature sur la base des premiers signaux haute fréquence à l'aide d'un diviseur maître-esclave 14 de conception simple, par exemple un diviseur par 4.

La figure 2 permet de bien montrer l'avantage de générer des premiers signaux haute fréquence de fréquence plus grande que la fréquence des signaux radiofréquences reçus pour réduire l'influence du bruit relatif à la fréquence image en entrée du premier bloc mélangeur. Selon l'invention, la fréquence image en entrée du premier bloc mélangeur, qui est causée en partie par l'amplificateur à faible bruit, vaut 5/3 de la fréquence fR des signaux radiofréquences avec une fréquence des premiers signaux haute fréquence fixée à 4/3 de la fréquence des signaux radiofréquences. Par contre, la fréquence image à la sortie du premier bloc mélangeur vaut 1/3 de la fréquence fR des signaux radiofréquences avec une fréquence des premiers signaux haute fréquence fixée classiquement à 2/3 de la fréquence des signaux radiofréquences. De ce fait, on remarque selon l'invention que le gain et le niveau du bruit des signaux à fréquence image sont bien inférieurs à ceux d'une solution classique utilisant des premiers signaux haute fréquence dont la fréquence est inférieure à la fréquence des signaux radiofréquences captés.

Dans la solution classique, le bruit pénalisant relatif à la fréquence image est de l'ordre de 4.5 dB, alors que selon l'invention, ce bruit pénalisant n'est que de 1.5 dB. Ainsi, une forte réduction de 3 dB de ce bruit pénalisant par rapport aux signaux utiles amplifiés par l'amplificateur à faible bruit est obtenue. Ceci est un avantage considérable dans un dispositif basse puissance, pour lequel il est très important de minimiser le bruit par rapport aux signaux utiles. Une diminution même de 0.5 dB du bruit lors de la réception des signaux radiofréquences est déjà très difficile à obtenir quelque soit l'architecture du dispositif. De plus, avec un nombre réduit de composants, le dispositif basse puissance selon l'invention peut facilement démoduler l'information contenue dans les signaux radiofréquences captés. Un tel dispositif basse puissance peut ainsi équiper un instrument de petite taille, tel qu'une montre-bracelet ou un téléphone portable.

II est encore à noter qu'en sélectionnant une fréquence des premiers signaux haute fréquence plus grande d'un facteur compris entre 1 et 2 que la fréquence des signaux radiofréquences, cela permet d'éviter la génération de fréquences harmoniques lors de la conversion de fréquence.

En référence à la figure 1, l'étage oscillateur 1 du dispositif comprend principalement un synthétiseur de fréquence avec un oscillateur commandé en tension VCO 6 pour générer les premiers signaux haute fréquence SVCO. Cet étage oscillateur 1 comprend en outre un bloc oscillateur de référence 3 avec un cristal de quartz 2, un détecteur de phase et de fréquence 4 pour comparer la fréquence des signaux de référence de l'oscillateur 3 avec la fréquence des signaux provenant de l'oscillateur commandé en tension VCO 6, qui est divisée par un facteur n dans le diviseur 7. Les signaux de commande sortant du détecteur 4 sont filtrés par un filtre passe-bas 5 afin de produire une tension de commande à l'oscillateur commandé en tension 6 en fonction de la comparaison des signaux fournis audit détecteur 4.

La fréquence des signaux de référence de l'oscillateur 3 peut être de l'ordre de 8 MHz, alors que la fréquence des premiers signaux haute fréquence peut être de l'ordre de 1.2 GHz. Cette fréquence élevée n'augmente que de manière minimale la consommation du dispositif par rapport à une fréquence classique de l'ordre de 600 MHz. Le dispositif peut être en mesure de capter des signaux radiofréquences de fréquence porteuse voisine de 900 MHz dépendant de la marge de fréquences définie par le filtre passe-bande 9.

Le dispositif comprend encore un second bloc mélangeur 13 pour effectuer une seconde opération de conversion de fréquence des signaux intermédiaires SINR. Ce second bloc mélangeur 13 est constitué de deux mélangeurs non représentés pour mélanger respectivement les seconds signaux haute fréquence en phase et respectivement en quadrature avec les signaux intermédiaires SINR. Les signaux produits par les deux mélangeurs du second bloc mélangeur 13 sont des signaux dont la fréquence est égale à la soustraction entre la fréquence des signaux intermédiaires SINR et la fréquence des seconds signaux haute fréquence SD. Comme dans le mode préféré de réalisation, la fréquence des seconds signaux haute fréquence est sensiblement égale à la fréquence porteuse des signaux intermédiaires, les deux signaux de sortie en phase IR et en quadrature QR sont des signaux en bande de base à fréquence porteuse proche de 0.

Bien entendu, il pourrait être prévu à la sortie du second bloc mélangeur 13, un amplificateur à gain commandé suivi par un convertisseur analogique/digital afin de fournir des signaux de sortie IR et QR échantillonnés et quantifiés.

Pour l'émission de signaux radiofréquences, le dispositif peut comprendre un troisième bloc mélangeur 15 pour effectuer une première opération de conversion de fréquence afin d'augmenter la fréquence des signaux en bande de base IT et QT. Ce troisième bloc mélangeur 15 est constitué de deux mélangeurs suivis d'un additionneur, comme montré en référence à la figure 3 décrite ci-après, pour mélanger les seconds signaux haute fréquence SD en phase et en quadrature avec respectivement les signaux en bande de base IT et QT. Des signaux intermédiaires d'émission SINT sont fournis à la sortie de l'additionneur du troisième bloc mélangeur 15, dont la fréquence correspond à la fréquence des seconds signaux haute fréquence SD. La fréquence de ces signaux intermédiaires est de préférence égale à 1/3 de la fréquence des signaux radiofréquences à transmettre ST.

Le dispositif comprend encore un quatrième bloc mélangeur 16 pour augmenter la fréquence des signaux intermédiaires d'émission SINT à l'aide des premiers signaux haute fréquence SVCO générés par l'étage oscillateur 1. Le quatrième bloc mélangeur 16 fournit des signaux radiofréquences, qui sont amplifiés par un amplificateur de puissance 17. Les signaux radiofréquences amplifiés ST sont transmis par l'antenne 8 en passant par l'élément commutateur 10 et le filtre passe-bande 9.

La figure 3 représente une seconde forme d'exécution d'une partie du dispositif pour l'émission de signaux radiofréquences ST. Cette seconde forme d'exécution est sensiblement équivalente à celle décrite en référence à la figure 1 pour le dispositif dans le mode d'émission.

Pour l'émission de signaux radiofréquences, le dispositif comprend un troisième bloc mélangeur 15 pour effectuer une première opération de conversion de fréquence. Cette première opération permet d'augmenter la fréquence des signaux de données à transmettre IT et QT, qui sont en bande de base c'est-à-dire à fréquence porteuse voisine de 0. Ce troisième bloc mélangeur 15 est constitué d'un premier mélangeur 15a, d'un second mélangeur 15b et d'un additionneur 15c pour additionner les signaux sortant des premier et second mélangeurs.

Pour cette première opération de conversion de fréquence, la fréquence des premiers signaux haute fréquence SVCO doit être divisée par 4 par un premier diviseur par 2 14a et un second diviseur par 2 maître-esclave 14b pour fournir des seconds signaux haute fréquence en phase SI et en quadrature SQ. Le premier mélangeur 15a permet le mélange des signaux en phase IT avec les seconds signaux haute fréquence en phase SI, alors que le second mélangeur 15b permet le mélange des signaux en quadrature QT avec les seconds signaux haute fréquence en quadrature SQ. Les signaux sortant des premier et second mélangeurs 15a et 15b sont additionnés dans l'additionneur 15c afin de fournir des signaux intermédiaires d'émission SINT à fréquence équivalente à la fréquence des seconds signaux haute fréquence.

Une seconde opération de conversion de fréquence est réalisée à l'aide d'un quatrième bloc mélangeur 16, qui reçoit les signaux intermédiaires SINT et les premiers signaux haute fréquence SVCO. Les signaux radiofréquences utiles de sortie de ce quatrième bloc mélangeur ont une fréquence porteuse 3/4 inférieure à la fréquence des premiers signaux haute fréquence selon l'invention. La fréquence image des signaux parasites en sortie de ce quatrième bloc mélangeur valant 5/3 la fréquence des signaux radiofréquences peut être facilement filtrée par un filtre passe-bas 18. Ainsi, les signaux filtrés peuvent être amplifiés sans signaux parasites par l'amplificateur de puissance 17 afin de fournir des signaux radiofréquences ST susceptibles d'être transmis par l'antenne du dispositif. Sans le filtre passe-bas, les signaux parasites seraient amplifiés au même titre que les signaux utiles ce qui gaspillerait inutilement de l'énergie dans l'amplificateur 17.

La figure 4 représente une troisième forme d'exécution d'une partie du dispositif pour l'émission de signaux radiofréquences ST.

Pour l'émission de signaux radiofréquences, le dispositif comprend un troisième bloc mélangeur 15 pour effectuer une première opération de conversion de fréquence. Cette première opération permet d'augmenter la fréquence des signaux de données à transmettre IT et QT, qui sont en bande de base c'est-à-dire à fréquence porteuse voisine de 0. Ce troisième bloc mélangeur 15 est constitué d'un premier mélangeur 15a et d'un second mélangeur 15b.

Pour cette première opération de conversion de fréquence, la fréquence des premiers signaux haute fréquence SVCO doit être divisée par 4 comme pour la seconde forme d'exécution. Pour ce faire, cette division est réalisée par un premier diviseur par 2 maître-esclave 14a, qui fournit des troisièmes signaux haute fréquence en phase SI' et en quadrature SQ', suivi par un second diviseur par 2 maître-esclave 14b recevant les signaux divisés en phase du premier diviseur par 2. Le second diviseur par 2 14b fournit ainsi des seconds signaux haute fréquence en phase SI et en quadrature SQ. Le premier mélangeur 15a permet le mélange des signaux en phase IT avec les seconds signaux haute fréquence en phase SI pour fournir des premiers signaux intermédiaires d'émission en phase SINT1. Le second mélangeur 15b permet le mélange des signaux en quadrature QT avec les seconds signaux haute fréquence en quadrature SQ pour fournir des seconds signaux intermédiaires d'émission en quadrature SINT2. Les premiers et seconds signaux intermédiaires ont ainsi une fréquence équivalente à la fréquence des seconds signaux haute fréquence.

Une seconde opération de conversion de fréquence est réalisée à l'aide d'un quatrième bloc mélangeur 19. Ce quatrième bloc mélangeur comprend un premier mélangeur 19a, un second mélangeur 19b et un additionneur 19c pour additionner les signaux fournis par les premier et second mélangeurs. Le premier mélangeur 19a permet le mélange des signaux intermédiaires en phase SINT1 avec des troisièmes signaux haute fréquence en phase SI', alors que le second mélangeur 19b permet le mélange des signaux intermédiaires en quadrature SINT2 avec les troisièmes signaux haute fréquence en quadrature SQ'. Les signaux sortant du quatrième bloc mélangeur sont des signaux radiofréquences qui sont amplifiés finalement par l'amplificateur de puissance 17 afin de pouvoir transmettre les signaux radiofréquences amplifiés ST par l'antenne du dispositif.

II est à noter qu'avec cette troisième forme d'exécution d'une partie du dispositif pour l'émission des signaux radiofréquences, il est possible de procéder à une modulation à double conversion du type SSB (Single Side Band Modulation en terminologie anglaise). Cette structure permet de supprimer le filtre pour la fréquence image avant l'amplificateur de puissance, étant donné que dans ce cas, il n'y a pas de fréquence image à filtrer à la sortie du quatrième bloc mélangeur 19. II est également avantageux de fournir des premiers signaux haute fréquence SVCO dont la fréquence doit être divisée par les premier et second diviseurs 14a et 14b pour opérer les deux conversions de fréquence avec précision. II serait par contre difficile de prévoir un oscillateur fournissant directement les troisièmes signaux haute fréquence en phase et en quadrature pour effectuer le mélange dans le quatrième bloc mélangeur 19.

A partir de la description qui vient d'être faite de multiples variantes de réalisation du dispositif basse puissance de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences à réduction du bruit peuvent être conçues par l'homme du métier sans sortir du cadre de l'invention définie par les revendications. II peut être prévu de détecter la fréquence centrale des signaux radiofréquences à capter de manière à calibrer l'étage oscillateur pour la génération des premiers signaux haute fréquence. II peut être prévu d'utiliser l'ensemble composé de l'amplificateur et des deux blocs mélangeurs aussi bien pour la réception que pour l'émission des signaux radiofréquences.


Anspruch[fr]
Dispositif de réception et/ou d'émission de signaux radiofréquences, ledit dispositif basse puissance comprenant : - un filtre passe-bande (9) pour filtrer des signaux radiofréquences captés ou transmis par une antenne (8) du dispositif, - au moins un amplificateur à faible bruit (11) pour amplifier les signaux filtrés par le filtre passe-bande, - un étage oscillateur (1) pour générer des premiers signaux haute fréquence (SVCO), - au moins un diviseur de fréquence (14) pour diviser par M la fréquence des premiers signaux afin de générer des seconds signaux haute fréquence (SD), où M est un nombre entier plus grand que 1, - au moins un premier bloc mélangeur (12) pour mélanger les signaux radiofréquences filtrés et amplifiés (SR) avec les premiers signaux haute fréquence (SVCO) afin de produire des signaux intermédiaires (SINR) dont la fréquence est égale à la soustraction entre une fréquence porteuse des signaux radiofréquences et la fréquence des premiers signaux, - au moins un second bloc mélangeur (13) pour mélanger les signaux intermédiaires fournis par le premier bloc mélangeur avec les seconds signaux haute fréquence afin de produire des signaux de sortie (IR, QR) dont la fréquence est égale à la soustraction entre la fréquence des signaux intermédiaires et la fréquence des seconds signaux haute fréquence, ledit dispositif étant caractérisé en ce que l'étage oscillateur (1) est configuré de telle manière à générer des premiers signaux haute fréquence (SVCO), dont la fréquence est en dehors de la bande de fréquence du filtre passe-bande et plus grande d'un facteur M/N compris entre 1 et 2 que la fréquence des signaux radiofréquences reçus, où N est un nombre entier plus grand que 1. Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que la fréquence des premiers signaux haute fréquence est plus grande d'un facteur M/N que la fréquence des signaux radiofréquences reçus, où M est un multiple de 2, de préférence égal à 4, alors que N est de préférence égal à 3 définissant un facteur égal à 4/3, et en ce que le diviseur de fréquence (14) est un diviseur par 4. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le diviseur de fréquence (14) est du type maître-esclave de manière à générer des seconds signaux haute fréquence en phase (SI) et en quadrature (SQ), et en ce que le second bloc mélangeur (13) comprend un premier mélangeur pour mélanger les signaux intermédiaires (SINR) avec les seconds signaux haute fréquence en phase pour fournir des signaux de sortie en bande de base en phase (IR), et un second mélangeur pour mélanger les signaux intermédiaires (SINR) avec les seconds signaux haute fréquence en quadrature pour fournir des signaux de sortie en bande de base en quadrature (QR). Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'étage oscillateur (1) comprend un bloc oscillateur de référence (3) avec un cristal de quartz (2), un détecteur de phase et de fréquence (4) pour comparer la fréquence des signaux de référence de l'oscillateur (3) avec la fréquence des signaux provenant d'un oscillateur commandé en tension (6), qui est divisée par un facteur n dans un diviseur d'oscillateur (7), un filtre passe-bas (5) afin de produire une tension de commande à l'oscillateur commandé en tension (6) en fonction de la comparaison des signaux fournis audit détecteur (4) de manière que l'oscillateur commandé en tension génère les premiers signaux haute fréquence. Dispositif selon la revendication 4, caractérisé en ce que l'étage oscillateur est configuré pour générer des premiers signaux haute fréquence sur la base d'une détection de fréquence des signaux radiofréquences captés par l'antenne (8) du dispositif. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il comprend un élément commutateur (10) entre le filtre passe-bande (9) et l'amplificateur à faible bruit (11) de manière à pouvoir être commandé pour placer le dispositif dans un mode de réception de signaux radiofréquences ou dans un mode d'émission de signaux radiofréquences par la même antenne (8). Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que pour l'émission de signaux radiofréquences, il comprend un troisième bloc mélangeur (15), qui comprend un premier mélangeur (15a) pour mélanger des signaux de données en bande de base en phase (IT) avec les seconds signaux haute fréquence en phase (SI), un second mélangeur (15b) pour mélanger des signaux de données en bande de base en quadrature (QT) avec les seconds signaux haute fréquence en quadrature (SQ), et un additionneur (15c) pour additionner les signaux de sortie des premier et second mélangeurs (15a, 15b) afin de fournir des signaux intermédiaires d'émission (SINT), et en ce qu'il comprend un quatrième bloc mélangeur (16) pour mélanger les signaux intermédiaires d'émission (SINT) avec les premiers signaux haute fréquence (SVCO) afin de fournir des signaux radiofréquences, qui sont filtrés par un filtre passe-bas (18) et amplifiés par un second amplificateur de puissance (17) pour être transmis par l'antenne du dispositif. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que pour l'émission de signaux radiofréquences, il comprend un troisième bloc mélangeur (15), qui comprend un premier mélangeur (15a) pour mélanger des signaux de données en bande de base en phase (IT) avec les seconds signaux haute fréquence en phase (SI) pour fournir des signaux intermédiaires en phase (SINT1), un second mélangeur (15b) pour mélanger des signaux de données en bande de base en quadrature (QT) avec les seconds signaux haute fréquence en quadrature (SQ) pour fournir des signaux intermédiaires en quadrature (SINT2), en ce que le diviseur de fréquence comprend un premier diviseur par 2 maître-esclave (14a) des premiers signaux haute fréquence de manière à fournir des troisièmes signaux haute fréquence en phase (SI') et en quadrature (SQ') et un second diviseur par 2 maître-esclave (14b) pour fournir les seconds signaux haute fréquence en phase et en quadrature, et en ce qu'il comprend un quatrième bloc mélangeur (19), qui comprend un premier mélangeur (19a) pour mélanger les signaux intermédiaires en phase (SINT1) avec les troisièmes signaux haute fréquence en phase (SI'), un second mélangeur (19b) pour mélanger les signaux intermédiaires en quadrature (SINT2) avec les troisièmes signaux haute fréquence en quadrature (SQ'), et un additionneur (19c) pour additionner les signaux de sortie des premier et second mélangeurs (19a, 19b) du quatrième bloc afin de fournir des signaux radiofréquences à amplifier par un second amplificateur de puissance (17) et à transmettre par l'antenne du dispositif.






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com